Sur ces pages nous ne sacralisons aucune star ! Nous évoquons avec la même conviction les talents très connus, comme ceux de l'ombre, traditionnels ou progressistes, tous les artistes qui portent haut la Bretagne et la Celtie d'aujourd'hui.



Page sonorisée
____________________________________________________________

ALTAN - "Gap Of Dreamsl".
Le site Internet du groupe

Notre présente destination musicale… l’Irlande !
Plus, particulièrement, le Comté de Donegal, d’où sont originaires deux des cinq membres qui constituent ce groupe connu et reconnu, dans le monde entier, comme l’une des meilleures formations de musique traditionnelle irlandaise évoluant dans le sillage des Clancy Brothers, Chieftains et Dubliners.
Au fiddle et chant, Mairéad NI MHAONAIGH et, à l’accordéon, Martin TOURISH.
Situé dans la province d'Ulster, le Donegal est la subdivision territoriale la plus septentrionale de l'île et du pays,. Natif de cette même province, mais originaire, au sud-est de ce Comté, de Fermanagh, Ciarán CURRAN est au bouzouki.
Dáithí SPROULE, à la guitare, est, lui, originaire de Derry, du Comté du même nom, qui jouxte, aussi, le Donegal, mais, cette fois, à l’est.

Il ne nous reste plus qu’à vous présenter, également, à la guitare, originaire de Dublin… Mark KELLY !
Le quintet est, ainsi, au complet !

Cette remarquable chanteuse et musicienne et ces quatre virtuoses instrumentistes, susnommés, forment, vous l’avez, bien évidemment identifié, le groupe ALTAN, « ruisseau », en gaélique, du nom d’un lac profond et mystérieux situé au pied du mont Errigal, montagne la plus connue du Donegal, nous y voici, à nouveau.
Les seuls invités, pour cet enregistrement, sont Tommy McLAUGHLIN, aux claviers, également coproducteur du disque, Nia, la fille de Mairéad, 14 ans, au violon et le fils de Mark, 18 ans, au concertina. Les deux jeunes musiciens ont, par ailleurs, composé deux jigs mélodiques : « Nia's Jig » et « The Beekeeper », inclus dans la suite proposée, dès la première plage.

Le groupe tourne dans le monde entier, en particulier, aux États-Unis, mais aussi, au Japon, en Australie, en Nouvelle-Zélande et… en, bien sûr, en Europe.
Il demeure fort connu en France, en Bretagne. Cette légendaire formation irlandaise est, en effet, régulièrement, l’invitée du Festival Interceltique de Lorient, événement annuel qui brasse et rassemble, en seconde partie de chaque été, bretons, « celtes » et français de toutes régions, à cette période, en vacances, dans l’ouest.
Accompagné par des musiciens amis bretons, Ronan LE BARS et Sylvain BAROU, sur quelques titres de sa prestation scénique donnée à l’Espace Marine, en août 1997, nous pouvons, ainsi et notamment, retrouver, ALTAN, sur le « live volume 2 » du festival, incluant leur titre « Irish Reels », traditionnel arrangé par le groupe.
En août 1999, France 3 et Morgane Production coproduisaient un film de 58 minutes réalisé sous la houlette de Serge BERGLI ayant pour sujet le brillant concert donné par ALTAN à l’Espace Kergoise. (Voir).

En 2002, leur titre « Ta me Mo Shull, figurait sur la vidéo compilation reprenant les meilleurs moments des éditions 1999,2000, 2001 de ce célèbre et majeur rendez-vous celtique estival.

En 2017, précisément, le 9 août, à 22h 00, ALTAN était, de nouveau, présent sur la scène de l’Espace Marine.

Si la Bretagne connaît bien ALTAN, Mairéad NI MHAONAIGH connaît, également, très bien, l’Armorique.
« Je viens en Bretagne depuis que j'ai 14 ans. J'étais venue avec ma famille, à Lorient pour le festival. J'y ai aussi rencontré Marc KELLY, le guitariste du groupe », confiait-elle au Télégramme, lors de la 47ème édition du F.I.L.

La discographie d’ALTAN est à l’image de l’étendue de sa riche carrière de plus de 30 ans et, hormis les compilations comme « The First Ten Years » qui reprend les 5 premiers albums originaux enregistrés de 1986 à 1995 ou « The Best of ALTAN: The Songs », ce présent et récent disque « The Gaps of Dreams » apparaît comme le 14ème enregistrement de ce prolifique groupe. (Voir)

Presqu’une heure de voyage, 13 titres, 6 instrumentaux, 7 vocaux, dont 3 chantés en Anglais, 4 en gaélique, première langue de Mairéad, et langue du nord-ouest de Donegal.
Au son des des jigs, des reels, des ballades, vous voici emporté, transporté, cheminant tout au long de la côte escarpée de l'ouest et du nord-ouest de l'Irlande.

Pour enregistrer ce nouvel album imprégné du style de vie du Donegal rural où, à la veillée on se racontait des histoires, souvent, on chantait et dansait jusqu’au petit matin, ALTAN est revenu sur ses collines et, plus particulièrement, au studio Attica Audio Recording (Voir), où Tommy McLAUGHLIN, Michael KEENEY et Karen KELLY ont associé leurs talents musicaux et techniques pour la création d’un album d’excellente facture sonore.

Le titre de l'opus, THE GAP OF DREAMS, est inspiré d’un poème de James Francis CARLIN MacDONNELL, « La Ballade de Douglas Bridge », dans lequel il écrit: "The Gap of Dreams n'est jamais fermé", faisant référence au fossé entre ce monde et « l'autre monde ».

« On Douglas Bridge we parted, but
The Gap o’ Dreams is never shut,
To one whose saddled soul to-night
Rides out with Count O’Hanlon ».

« Sur Douglas Bridge, nous nous sommes séparés, mais
The Gap o 'Dreams n'est jamais fermé,
À celui dont l'âme sellée ce soir
Descend avec le comte O'Hanlon ».


ALTAN - © Photo : Gearóid Ó MAONAIGH

L’autre monde a toujours exercé une grande influence sur la tradition musicale du violon de Donegal et a servi d'inspiration pour la chanson, la musique et le folklore de cette région.
Ne vous étonnez, donc, pas de croiser dans les textes des pièces enregistrées, issues de traditionnels arrangés par ALTAN ou dans ses compositions originales, des notations autour de « présages ou signes », de « nuit spirituelle »…

Mais il y a, aussi, des histoires d’amour, espérées, déçues, dramatiques, qui se finissent comme celles contées dans « The Month of January », « Dark lnishowen », « Fare Thee Well a stor »…


Nous avons, beaucoup, aimé, cet opus ou s’alternent systématiquement, à une exception près, instrumentaux et morceaux chantés, ce qui donne de la diversité au programme, oscillant, de surcroît, entre instants irrésistiblement dansants et mélancoliques mélodies.
La puissante et lumineuse voix de Mairéad NI MHAONAIGH, posée ou ponctuée par son limpide violon, demeurent le fil conducteur de cette belle ballade et… balade irlandaise.

De très beaux et prenants moments vocaux vous attendent, notamment, en plage 6, avec « Nion a Bhaoigheallaigh » où, sur la ponctuation rythmique des cordes et un filet d’un nostalgique accordéon sur une très discrète nappe de claviers, le chant en gaélique de Mairéad s’élève en spires celtiques.
Un très bel et durable instant, d’autant qu’il s’agit, là, de la séquence la plus étendue du CD avec ses plus de 6 minutes de bonheur musical et vocal.

Vous apprécierez, aussi, peut-être, encore, avec plus de délectation, la voix de Mairéad NI MHAONAIGH, en plage 11, dans sa magistrale interprétation de « Cumha an Oileàin ».
Après quelques très voluptueuses notes de guitare qui vont se prolonger tout au long de la pièce, promptement relayées par une très belle ligne d’accordéon, sa voix trace de magnifiques et nostalgiques pleins et déliés. A mi-chemin, Martin TOURISH, reprenant la ligne de chant en étirant le souffle sanglotant de son instrument à soufflet, amplifie et magnifie l’ambiance de cette languissante complainte.

Pour les amoureux de la guitare, ne passez pas à côté du morceau qui suit, sous le titre « Port Alex ». Ce solo de guitare prolonge, en quelque sorte, formidablement bien, le climat émotionnel précédent.

Quoi de mieux pour se quitter, qu’une chanson d’adieux,
Le grand chanteur des Shetland Tom Anderson, Da Slockit Light, a inspiré le chanteur, l'archiviste et l'interprète Pédraigin Ni Uallachéin pour écrire cette magnifique chanson de séparation.

« As the light now slowly fades
Moonlight silver on the shore,
Shadows fall along the sand,
I see your face no more ».

« Comme la lumière s'estompe lentement
Lumière d’argent de lune, sur la rive,
Les ombres tombent le long du sable,
Je ne vois plus ton visage… »

Là, encore, le spectre étendu de la voix de Mairéad NI MHAONAIGH, entourée, pour les refrains, par des chœurs, vous ensorcellera, une dernière fois… rassurez-vous, pour ce disque, en vous ramenant, tout doucement, à votre port d’attache, là où commençait votre voyage.

Selon les générations, les divers centres d’intérêt que l’on peut avoir pour la vaste musique celtique, vous serez heureux de découvrir ou de redécouvrir cet excellent groupe qui, tout en évoluant au fil des années, en changeant, parfois de périmètre et, partiellement, de membres, reste fidèle à ses inspirations originelles, notamment, celles des deux fondateurs d’ALTAN, le flûtiste et mari de Mairéad, le regretté Frankie KENNEDY, disparu, suite à la maladie, en 1994.

Nous vous conseillons, très vivement, de vous procurer ce remarquable disque où les mélodies, les rythmes, le talent des musiciens, bien évidemment, la merveilleuse voix de Mairéad NI MHAONAIGH vous emmèneront dans une très belle promenade que vous serez heureux de renouveler, comme nous, en écoutant, en boucle, cet enregistrement qui vous plonge, à la fois, dans des traditionnels réarrangés et des compositions actuelles enracinées.

Un très typique, captivant et profond disque...

Gérard SIMON


______________________________________________________________________________________________________
Nous vous proposons d'écouter 3 extraits de l'album :
"Seán sa Cheo", "Cumha an Oileáin" et "Fare Thee Well, A Stór". (07:32).
_______________________________________________________________________________________________________

CD ALTAN "The Gap Of Dreams"
Parution : 8 avril 2018
Naïade Productions :
www.naiadeproductions.com
Distribution : Compass records:
www.compassrecords.com
- Réf : 7 4708 2

Les titres du CD "The Gap Of Dreams"

01 - The Gap of Dreams / Nia’s Jig / The Beekeeper - Jigs - 05:21
02 - The Month of January - Song - 05:45
03 - Seán sa Cheo / Tuar / Oíche Fheidhmiúil (A Spirited Night) - Reels - 03:54
04 - Bacach Shíl Andaí - Song - 04:22
05 - The Piper in the Cave / An Ghaoth Aniar Aneas (The South-West Wind) - March/jig - 05:01
06 - Níon a’ Bhaoigheallaigh - Song - 06:16
07 - The Tullaghan Lasses / The Cameronian / The Pigeon on the Gate - Reels - 03:57
08 - An Bealach Seo ‘Tá Romham (This Road Ahead of Me) - Song - 03:31
09 - Dark Inishowen - Song - 05:20
10 - The Templehouse Strathspey & Reel / John Mhosey McGinley’s / The Mermaid of Mullaghmore - Starthspey/Reels - 04:13
11 - Cumha an Oileáin - Song - 04:18
12 - Port Alex - Slow Tune - 02:21
13 - Fare Thee Well, A Stór - song - 04:27


© Culture et Celtie

Illustration sonore de la page : ALTAN - "The Gap of Dreams" - Extrait de 01:06.
Le site internet d'ALTAN
<< Les C.D.