Sur ces pages nous ne sacralisons aucune star ! Nous évoquons avec la même conviction les talents très connus, comme ceux de l'ombre, traditionnels ou progressistes, tous les artistes qui portent haut la Bretagne et la Celtie d'aujourd'hui.



Page sonorisée
____________________________________________________________

GWEN K Syndicat - "Ce que je vois dans mon verre"

Le site Internet du groupe

« Nous sommes très heureux de vous faire parvenir notre nouvel album : « Ce que je vois dans mon verre ». Nous espérons qu’il va vous plaire »…
C’est par ces mots que le groupe « GWEN K Syndicat » accompagnait l’envoi postal de son nouveau CD, destiné à notre rédaction.

Soyez rassurés, nous avons été très heureux de recevoir, déjà, par votre geste, le témoignage de votre confiance et, dans un second temps, votre nouvel opus qui nous a séduits !

C’est avec grand plaisir et conviction que nous le présentons à nos nombreux et très fidèles lecteurs et auditeurs qui aiment la bonne musique celtique, néo-celtique… interceltique !

« Ce que je vois dans mon verre » est, en fait, le deuxième disque de ce talentueux groupe qui, en 2012, avait publié « La liberté m’enchante ».
Même si, depuis, la « géométrie » de cet ensemble a changé, le « noyau dur déterminant » de la formation reste aux commandes de cette nouvelle aventure musicale.

C’est le moment de vous présenter les musiciens qui constituent ce talentueux quintet :
Les 2 « anciens » : Gwenael KIVIJER : vocal, accordéon, harmonica, compositions (au fait, le nom du groupe : « Gwen K », un rapport évident avec le nom de son créateur), Tony SAUVION : guitares et les « arrivants », Abderrahim FATHI : percussions, Loïc BLEJEAN : uilleann pipes, Frédérik BOULEY : fiddle.

Né à Brest en 1971, Gwenael KIVIJER est le seul du « trio de base - Gwenael, Tony, Abderrahim » à être issu de la musique traditionnelle.
C’est une figure de l'accordéon traditionnel en France qui a la spécificité de jouer de l'accordéon chromatique, tout en ne provenant pas du « monde musette ».
En centre Bretagne, l'accordéon chromatique est l'un des instruments rois de la gavotte… Et Gwenael est, avant tout, un amoureux de ce style.
En 2006, diplômé d'Etat en tant que Professeur de musiques et de danses traditionnelles bretonnes, il a enseigné en Centre-Bretagne, à Carhaix, puis à Gençay (Sud-Vienne), ainsi qu’au Conservatoire Royal d'Ecosse de Glasgow, et à l'Université de Limerick, en Irlande. Cela se sent !…

De son côté, Tony SAUVION, commence la guitare dès l’âge de 8 ans avec au menu : rock, blues, chanson… Plus tard, il découvre le jazz avec l’école de musique de Syrinx, à Poitiers. Il participe à de nombreux projets annexes et intègre « GWEN K SYNDICAT » dès la réalisation du premier album sus-cité, fin 2011.

Abderrahim FATHI est né au Maroc. Il est percussionniste et batteur (Americano-latin, afro-cubain, latin-jazz, jazz, latino funk, musiques européennes). Il intègre le CNRMD de Poitiers (percussions classiques). Musicien et pédagogue, Abderrahim a joué et joue dans de nombreux groupes : « El Mechouar « (Musique Arabo-andalouse, « Mambo Diablo » (salsa), « Les Mains du Soleil » (Percussions Africaines), « Açucar » (musique brésilienne et Samba).

Après une expérience de 10 ans menée à l’école de Redon, musicien de scène et professeur de violon traditionnel à l’école de musique de Couëron (44-Bzh) où il a mis en place un atelier de musique irlandaise, Frédérik BOULEY vient du Conservatoire de Nantes (44-Bzh) et maîtrise de nombreux genres musicaux. C’est l'un des rares violonistes, en France, à posséder un vrai style irlandais. C’est également un fin connaisseur de la culture bretonne, celtique. Il joue en concert avec « Avalon Celtic Dances », le Collectif « Jeu à la Nantaise » ou avec « Sikamor, quartet », quatuor à cordes sur des thèmes celtes.

Loïc BLEJEAN, est basé en Côtes d’Armor. Il est reconnu comme l’un des plus brillants joueurs d’Uilleann Pipes de sa génération. Influencé par le piper irlandais Brendan Ring, il intègre, par la suite, le groupe breton « Glaz » et le célèbre groupe à danser, « Carré Manchot ».

Cette présentation et ces références, expliquent la qualité du jeu, immédiatement, ressentie à l’écoute de « Ce que je vois dans mon verre ».


Groupe GWEN K SYNDICAT - © Photo X
Distribués par Coop Breizh, voici, donc, 14 titres entre Bretagne et Irlande, parfois, évoluant via certains chemins de La Nouvelle Ecosse et du Québec, enregistrés en 5 jours, entre décembre 2014 et janvier 2015. 55 minutes d’excellente musique peaufinée, collectivement, travail prolongé par une plus longue période de mixage et de mastering fort soignés. La brillante tonalité de l’album se situe entre traditionnel et world-music, avec des « pincées » de blues, de rock ou de musique brésilienne.
Globalement, 50 % sont des « Trad » arrangés et 50 % sont de compositions, très majoritairement, écrites par Gwénael. Le choix des thèmes abordés lui appartiennent, également, en privilégiant, notamment, pour la musique irlandaise, des morceaux nouveaux ou très peu enregistrés... c’est, aussi, l’originalité de ce programme.

La base du travail musical est signée du trio, Gwénaël, Tony et Abderrahim, socle merveilleusement enjolivée et servie par les deux autres musiciens avec, notamment, des quasi-improvisations de Loïc.

Pour la présentation des pièces, rien n’a été laissé au hasard, sur le livret, puisque l’origine et l’explication de chaque titre est proposée, simultanément, en Français, Anglais et Breton. Ces morceaux racontent des histoires et ça, Gwenael KIVIJER, aime le côté narratif des musiques et des chants.

Nous avons, beaucoup aimé…
Les 3 premiers titres : « The Rollin' John Set », « Evit ar Tavarn Ty-Jos » et
« Mon père m'a loué », car ces Jigs, Hanter-Droioù et Marche du Pays Gallo décrivent, d’entrée, le spectre musical et stylistique large et maîtrisé de la formation.
Les Jigs sont brillantes, le style irlandais de Frédérik est, effectivement, bien au rendez-vous, les Hanter-Droioù sont bien « tempérés » par l’accordéon chromatique de Gwenael et prolongés par les accents jazzy de Tony. Quant à la Marche du Pays Gallo, la voix chantante et affirmée de Gwenael donne le pas tonique que l’on a envie d’emboîter pour se rendre, lestement, de villages en villages…

« La suite du nouveau monde », divinement chaloupée pour le « trad » venu de Nouvelle Ecosse, puis endiablée pour la pièce traditionnelle québecoise et le Reel dédié au cousin québécois de Gwen qui vit à Montréal et à qui ce morceau est dédié.
L’harmonica coloré et sautillant de Gwen, soutenu par des percussions et une rythmique de guitare alertes, nous enchante et apporte une vision supplémentaire à l’album.

Le retour en Bretagne avec « Ar Bennherez », « littéral duo de guitare-voix », exécuté en hommage à la langue bretonne. Très plaisant à écouter. La guitare, par ses « développés », aère la traditionnelle répétition mélodique. Les éternels « grognons » de la prononciation parfaite pardonneront, éventuellement, à Gwen, les « écarts d’accents » qu’ils pourraient percevoir. Le chanteur n’est pas un locuteur de naissance, ni un grand pratiquant de la langue bretonne. C’est un hommage !

Tout comme pour les 3 premiers morceaux de cet opus, nous avons bien apprécié… les 3 derniers, tout aussi, variés !
« Return to Poitiers set » ou énergie et modernité se distinguent, « Ce que je vois dans mon verre » complainte qui établit lien entre Quebec et Pays Gallo avec une voix affirmée sur le fil d’un « violon symphonique » et d’un « pont » mélancolique et figuratif de l’uilleann pipes.

Puis, cette transcription sol-mineur, mi-mineur… « The Destitution set », ultime parade, en 3 actes, de l’accordéon, du violon, des percussions et de l’uilleann pipes.
Presque 7 minutes… c’est pourtant long… Ici, c’est court !
Un final en feu d’artifices, très « live », comme… un envoi ! Il manque les applaudissements scandés. En tous cas, nous vous adressons les nôtres.

« Ce que je vois dans mon verre » est un album brillant et pertinent, tant par ses choix artistiques, la variété de ses couleurs, son architecture, sa réalisation que par la vélocité instrumentale de 5 excellents musiciens.
Il mérite, comme le groupe le prévoit, de le présenter à l’Académie Charles Cros.

Ce CD a, sans nul doute, toute sa place… et une très bonne place dans la liste, déjà, sélective de notre sous-rubrique « Nos coups de cœur ».
Il a, également, vous le constatez, après lecture de l'article et écoute des extraits toute sa place au sein de votre discothèque celtique qui se trouvera, réellement, enrichie par sa présence sur vos rayonnages, et mieux encore, à la lecture sous le faisceau laser de votre platine.

Pareil au cheval magnifique et puissant illustrant la jaquette qui défriche, avec grand soin, de denses sous-bois finistériens où la machine « refuse l’obstacle », « GWEN K Syndicat » semble, également, débroussailler, avec les mêmes égards et respects, de nouveaux sentiers plus inconnus de la musique interceltique.

Voici un bien beau disque à vous procurer, le plus vite possible et un groupe tonique aux couleurs multiples, mais non complaisantes aux modes fusionnelles à outrance du moment, à inviter sur les scènes de vos festivals ou de vos salles de spectacle…

Gérard SIMON


______________________________________________________________________________________________________
Nous vous proposons d'écouter un medley de trois titres extraits de l'album : "Evit ar Tavarn Ty-Jos", "Mon père m'a loué" et
"Suite du Nouveau Monde " (05:47).
_______________________________________________________________________________________________________

les titres du CD "Ce que je vois dans mon verre"

01 - The Rollin' John Set (Jigs) - 4:45
02 - Evit ar Tavarn Ty-Jos (Hanter-Droioù) - 3:52
03 - Mon père m'a loué (Marche du Pays Gallo/Song) - 5:13
04 - Hadrian's Wall set (Hornpipes) - 5:31
05 - Mazurka pour Ahmad (Mazurka) - 4:35
06 - Suite du nouveau monde (Clog Dance/Reels) - 3:41
07 - Ar Bennherez (Lariden Bro Ac'h/Song) - 3:00
08 - Ton Bale ar c'hourenerien (La marche des lutteurs) - 1:10
09 - Plinn Bagad ton kentañ - 2:03
10 - Bal Plinn "Poitiers-Montmagny"/Plinn ton diwezañ - 5:03
11 - Polka Plinn GKS - 1:32
12 - Return to Poitires set (Jig/Reels) - 4:56
13 - Ce que je vois dans mon verre (complainte/Song) - 3:28
14 - The Destitution set (Reels) - 6:46


CD "Ce que je vois dans mon verre"- Gwen K Syndicat
Parution : février 2015
Edité chez : COOP BREIZH - www.coop-breizh.fr
Réf : 4015943


© Culture et Celtie

Illustration sonore de la page : GWEN K Syndicat - "The Rollin' John Set" - Extrait de 00:56.
Le site Internet de GWEN K Syndicat : gwenksyndicat.wix.com/gwenksyndicat

<< Les C.D.