Sur ces pages nous ne sacralisons aucune star ! Nous évoquons avec la même conviction les talents très connus, comme ceux de l'ombre, traditionnels ou progressistes, tous les artistes qui portent haut la Bretagne et la Celtie d'aujourd'hui.



Page sonorisée
____________________________________________________________

Ffran MAY et Joël GUENA
"CWM Teilo".
La page Facebook du duo

D’évidentes couleurs celtiques qui, avec classe et à bon escient, abordent, côtoient, tutoient, la pop-music, le jazz et… le classique, nous voici en présence d’un, ô combien, délicieux et créatif « piano-voix » qui démontre, une fois, encore, la richesse évolutive de l’expression celtique actuelle, qu’elle soit issue de la tradition ou, tout nouvellement, composée.
C’est un premier opus pour la chanteuse galloise Ffran MAY et le pianiste breton Joël GUENA.
Titré « CWM Teilo », voici 50 minutes, de délicatesse, de subtilité, d’exceptionnelle expression musicale alternant rythmes dansants, swing anglo-saxon, ballades, parfois, effets vocaux et sonores, narration, même, émanant de l’intense présence, surprenante, affectueuse, voire enjôleuse d’une sublime voix féminine, tour à tour, puissante, profonde ou nuancée dans le suspens, survolant en spires alertes les sonorités bien identifiables d’un Steinway, magistralement frappé ou caressé par un pianiste de très haute volée.


14 titres, chantés en gallois ou en breton, traduisant la langue maternelle de la chanteuse ou celle du pays où elle vit, vont vous interpeler, vous capter, vous séduire et vous emmener dans le charme d’un voyage en proche celtie qui, à son terme, bien que cheminant pendant près d’une heure, vous paraitra trop court. Comme pour exprimer un parfait équilibre entre ces deux racines culturelles, la parité linguistique est de mise, puisque, 7 titres sont interprétés en breton, 7 autres, en gallois.

Inséré dans le Digipack contenant le Compact Disk, un livret, illustré, recto-verso, d’une même photo du duo signée d’Eric LEGRET qui, jouant sur la profondeur de champ, rend, alternativement, l’un des deux visages net sur le flou de l’autre, reprend tous les textes écrits par Ffran.
Nous regretterons, toutefois, pour les non-locuteurs de ces deux langues, qu’il n’y figure pas les traductions intégrales, en Français, car la qualité entraîne, toujours, la curiosité...
Nous devons nous contenter, et c’est, déjà, appréciable, d’une phrase simultanément rédigée en anglais et dans la langue de Molière, apposée, en note, de chaque texte original qui précise les intentions et sujets du morceau interprété.

A la lecture de ces indications, nous remarquons que des thèmes du passé côtoient des contextes plus contemporains, abordant, au fil du programme, des sujets légers, sentimentaux, intimes ou bien plus profonds, voire dramatiques.

Pour vous faire une idée, plus précise, du contenu textuel de l’album, nous vous reproduisons, ci-après, ces notes, en les regroupant, grossièrement, par thèmes, certains répondants à plusieurs critères d’appréciation.


Ffran MAY et JOël GUENA - © Photo X

« Il n’y a que toi qui puisses transformer l’hiver en
été. »
(01 - Neõ ond ti).
« Je sais qui tu es, mais le chemin qui mène vers toi est si long. » (11 - An hent).
« Les montagnes Preseli à Pembrokeshire (*1), où habitent mon cœur et mon âme. » (05 - Angylion).

« Je rêve de la Nouvelle Orléans ; la belle musique et les belles personnes qui étouffent les mauvaises herbes de l’esclavage. » (06 - Hanterloar).

« En Bretagne, avant les discothèques et Tinder (*2), la meilleure façon de garder la femme de ta vie était de lui faire des sabots. » (03 - Ar boutaouer).
« Autrefois, au pays de Galles avant les discothèques et Tinder (*2), pour trouver un amoureux, on devait laisser une échelle devant une fenêtre ouverte. » (12 - Dan y pared).


« Des mots de réconfort pour un enfant qui perd un parent, bien trop jeune, bien trop tôt. » (02 - Galar).
« Un fils nait sous X en manque de sa mère, tout comme la mère en manque de son fils. » (08 - Nemo).

« Un hommage à Meic STEVENS (*3), le Bob DYLAN gallois. » (04 - Ond dof yn ôl).
« Une chanson magnifique, écrite par Gweltaz ADEUX, en hommage à Harri PERCHE (*4). » (10 - Sko).

« Une chanson traditionnelle qui évoque l’importance de quelques chansons et de la musique dans notre vie ». (07 - Ambell I Gan).
« Une chanson traditionnelle de mon enfance » (09 – Dacw’nghariad).

« Une conversation entendue dans le téléphérique de Brest : la ville n’est pas parfaite, mais on l’aime ». (13 - Brest 29 (Zepig).

« Epilogue… Be happy… soyez heureux. » (14 - Klozadur).
---------
(*1) Les monts Preseli sont une petite chaîne de montagnes au cœur du comté de Pembrokeshire, dans le sud-ouest du Pays de Galles, lieu de naissance de Ffran MAY.
(*2) Site Internet de rencontres.
(*3) Auteur-compositeur-interprète de rock, folk rock, musique traditionnelle, blues, country.
(*4) Défunt batteur (24 avril 1997) et co-créateur du groupe EV (1980).

---------

 

Et si, arrivés à cette étape de notre chronique, nous vous présentions ce brillantissime duo ?
Pour notre part, nous avions « croisé auditivement » Ffran MAY, dès 1993, année de parution du marquant disque « Again » d’Alan STIVELL, dans lequel le harper hero revisitait ses titres emblématiques en invitant une pléiade d’artistes celtiques ou sympathisants du style, de tout premier rang.
Sur ce mémorable et important enregistrement, Ffran chantait, alors, aux côtés d’Alan, dans « Metig » (plage 12) et, surtout… surtout, conjuguait, merveilleusement, sa voix avec celle du Maître, dans « Suzy Mc Guire (Siobhan Ni dhuibhir) », figurant en plage 5 dudit opus.

D’une mère galloise et d’un père cornouaillais, Ffran MAY est née et a grandi dans le Pembrokeshire, au Pays de Galles.
Dès l'âge de5 ans, elle a commencé à chanter dans des concours, puis, à partir de 9 ans, régulièrement, dans un groupe avec sa sœur et deux autres sœurs, amies.
A l'âge de 11 ans, Ffran interrompt, en quelque sorte, cette première « carrière » de concerts.
Puis, dans le cadre de son diplôme d'Études Celtiques, après avoir étudié le breton, elle arrive en Bretagne, en 1991, pour un cours de langue bretonne. Elle vit dans cette région, depuis.
Après cette remarquable entrée en matière culturelle, musicale et linguistique, Ffran a collaboré avec des artistes comme Yann HONORE, Christian DESBORDES, la KEVRENN de BREST, les BLEIZI RUZ, Dan ar BRAZ.

En 1997, Ffran MAY signe, cette foi-là, un album solo de 13 titres : « Heol », dans lequel elle chante, simplement accompagnée, à la guitare, par Yann QUEFFELEANT.

Plus récemment, puisque paru en 2016, chez BNC Productions, distribué par Coop Breizh, elle enregistre avec Pascal LAMOUR un album, en duo, intitulé : «Paper Lanterns».
En français, anglais, breton, gallois et… castillan, les deux artistes évoquent la fragilité de notre monde : celle de nos cultures, de nos langues, de la survivance... "N'attendez pas que les forêts s'embrasent !".

Chanteuse, compositrice, comme nous l’avons vu précédemment, écrivant en en « deux langues sœurs », sa collaboration actuelle avec Joël GUENA lui permet d'explorer ses plus grandes passions musicales : le jazz et les musiques traditionnelles galloises et bretonnes.

 

Depuis 30 ans ami avec le compositeur pianiste breton Didier SQUIBAN, pour ce disque, directeur artistique, agrégé de musique, diplômé en composition et orchestration, Joël GUENA, pianiste, compositeur et arrangeur, dès l’âge de 10 ans, subodorait qu’il deviendrait musicien, en écoutant, sans faire de différence entre musique savante et musique populaire, avec le même grand intérêt, « Le sacre du printemps », de Stravinsky, « Sergent Pepper's » et « Abbey Road », des Beatles et… le légendaire « live » de 1972 : Alan STIVELL « A l'Olympia ».

La littérature et, surtout, la poésie ont complété son univers intérieur. Comme est précisé sur la page en ligne personnelle au duo MAY-GUENA, les mots de RIMBAUD, VERLAINE, Xavier GRALL, s’harmonisaient, alors, pour Joël, parfaitement, avec les notes de Chet BAKER, Bill EVANS, Keith JARRET, voire, côté celtique, Dan ar BRAZ.
Épris de cette discipline littéraire spécifique, Joêl GUENA a écrit, en 2014, le spectacle « Amour Kerne », un hommage à Xavier GRALLl, ceci avec la participation de Gilles SERVAT.

Joêl GUENA a collaboré, notamment, avec le compositeur et guitariste brestois, Jacques PELLEN, BRAN Project et le contrebassiste, compositeur et arrangeur, Ricardo DEL FRA.

Portés par la richesse de ces deux cursus qui, finalement, au-delà de leurs différences, se rejoignent étroitement dans des désirs artistiques communs et par une évidente et audible complicité, la voix et le piano se répondent dans la complémentarité, la mise en valeur réciproque et le profond respect des deux talentueuses expressions artistiques.
Il y a une osmose parfaite, allant, jusqu’à des compositions mixtes.

C’est un disque, vraiment, magnifique, excellemment enregistré, mixé, masterisé par Pat PERON qui a, ainsi, réalisé un superbe écrin de velours rouge pour mettre en juste valeur deux bijoux de voix et de notes qui ne font que briller du premier au dernier titre.

Sans tarder, procurez-vous cet enregistrement marquant, par son extrême qualité vocale et musicale, la création « celtique » du premier semestre 2018.

Ecoutez vite, ce remarquable enregistrement et pour paraphraser l’épilogue figurant, en note, au pied du texte de la dernière pièce de ce « concert » ...

« Be happy… soyez heureux ! »

Gérard SIMON


______________________________________________________________________________________________________
Nous vous proposons d'écouter 3 extraits de l'album :
"Ar boutaouer", "Angylion" et "Klozadur" (04:30).
_______________________________________________________________________________________________________

CD Ffran MAY et Joel GUENA - "CWM Teilo"
Parution : 18 mai 2018
Production et distribution :
COOP BREIZH : www.coop-breizh.fr
- Réf : 4016248

Les titres du CD "CWM Teilo"

01 - Neb ond ti - 04:40
02 - Galar - 03:47
03 - Ar boutaouer - 02:02
04 - Ond dof yn ôl - 04:40
05 - Angylion - 04:00
06 - Hanter loar - 03:22
07 - Ambell i gân - 05:17
09 - Dacw ‘nghariad - 04:44
10 - Sko - 03:21
11 - An hent - 03:28
12 - Dan y pared - 03:06
13 - Brest 29 (Zefig) - 04:06
14 - Klozadur - 03:27


© Culture et Celtie

Illustration sonore de la page : Ffran MAY et Joel GUENA - "CWM Teilo" - "Neõ ond ti" - Extrait de 01:13.
La page Facebook du duo
<< Les C.D.