Sur ces pages nous ne sacralisons aucune star ! Nous évoquons avec la même conviction les talents très connus, comme ceux de l'ombre, traditionnels ou progressistes, tous les artistes qui portent haut la Bretagne et la Celtie d'aujourd'hui.



Page sonorisée
____________________________________________________________

Soïg SIBERIL - "Dek"
Le site Internet de Soïg SIBERIL

« Dek »… comme dixième album !
Mais, aussi, « Dek » comme… décanté !
Du fin fond des montagnes du Centre Bretagne, un son pur et délicat se propage tel un écho à travers le monde de la guitare celtique. Toujours en accords ouverts, ce pionnier breton du style « DADGAD », soigne l’harmonie des mélodies en chassant l’inutile. Soïg Sibéril est l’un des rares musiciens à avoir érigé ce mode « guitaristique » en art soliste. Du bout de ses dix doigts, il pince nos cœurs de ses compositions et arrangements qui prennent, ici, les couleurs d’une aubade emplie de sérénité. Un éveil doucereux sous la fenêtre des sonorités d’où émanent les accents bretons, jazz ou de world music. Toujours près des harmoniques, Soïg nous entraîne dans une quête de la note parfaite. Non pas, à la recherche de la fabuleuse note bleue qui s’avère si chère aux bluesmen, mais plutôt celle de la quête du
« glaz ».

Cette note qui pourrait se définir comme une concorde absolue avec le bleu et le vert de la nature et l’esprit d’un terroir qui n’appartiendrait qu’à la Bretagne et au monde celtique. Il y a quelque chose de spatial, d’intemporel dans le jeu de Soïg. Le temps semble enfin s’arrêter pour laisser place à ses enchaînements sublimes qui nous invitent à la rêverie. L’habilité de son jeu démontre une belle et longue expérience qui fait de lui, l’un des plus talentueux guitaristes du genre.

« Un retour à mes sources musicales et à mes racines. Juste l’envie de partager avec vous ce bout de chemin. », voici ce qu’on peut lire sur le livret de l’album « Dek ». Immortalisé par une photo en noir et blanc, Soïg Sibéril traverse un pont, presque magiquement flouté par l'effet de profondeur de champ, guitare en bandoulière. Mais s’il traverse ce pont, ce n’est pas pour franchir le Rubicon mais le Canal de Nantes à Brest. Cette image illustre merveilleusement bien le premier titre de l’album « Un pont sur le Canal / Kishor’s tune ». Douce ballade pour des bagnards dont le sort en était jeté, ces déserteurs de l’armée de Louis XVIII qui s’employèrent à creuser une partie de ce sillon qu’on appelle aujourd’hui « La Tranchée des Bagnards ». Pour Soïg, c’est un lieu paisible qui le pousse à l’inspiration, notamment à celui d’accorder un vibrant hommage à Kishor Gosh, joueur de sitar indien qu’il a eu l’honneur d’accompagner, en Bretagne, dans les années 80. Les routes se suivent mais ne se ressemblent pas. Le temps de faire « Escales ». Ce deuxième morceau est un florilège de danses de 3 pays celtiques, Ronds de Saint Vincent pour la Bretagne, Reel pour l’Irlande et Mazurka pour l’Ecosse, composée par le célèbre piper Allan MacDonald. Pour ce titre, le choix de l’accompagnement électro est véritablement approprié. Il apporte une subtilité certaine, entre légèreté et entrain. Une tournée des ducs qui passe aussi par Menez Kamm, haut lieu du renouveau de la musique bretonne avec une reprise d’une marche du pays de Lorient « Evenig bihan er c’hoed / Menez Kamm », suivies de deux très belles berceuses « Rimodell / Sleeping Tune ».


Soïg SIBERIL - © Photo Eric LEGRET
Poursuivons, ensemble, la visite de son pays de cocagne et arrêtons-nous du côté de Berrien avec l’arrangement de la suite de gavottes « A-Hed ar skirioù » issue du répertoire d’Armel an Higer ou encore à « Lokarn / Le sol mineur », où le côté jazz de Soïg se fige dans les carrières d’ardoise qui ont inspiré, à la fois, le nom et la tonalité de ce morceau. Le temps de s’exclamer « Montagne que tu es haute / Rossignolet du bois » et nous sommes happés par cette suite de deux jolies mélodies traditionnelles dont la seconde a été inspirée du répertoire de Rolland Brou, magnifique chanteur du pays nantais. Suit, comme un OVNI délicieux, « Goariva ». Tel un marinier, Soïg nous embarque, une fois de plus, sur le Canal de Nantes à Brest pour nous emmener jusqu’à son écluse favorite qui sépare le monde des vivants et celui du ciel. Une virée musicale en Centre Bretagne ne peut pas s’accomplir sans assouvir un besoin viscéral de fest-noz : « Chez Anza », une suite de danses plinn.

Mais dans l’esprit de Soïg, l’Irlande n’est jamais très loin et la soif de ceili est tout aussi grande.
Avec « Le Set », les reels vont bon train. Il est accompagné par l’excellent guitariste de même acabit artistique, Patrice Marzin. Et s’il y a bien une figure du Centre Bretagne qui nous manque, c’est bien celle de Youenn Gwernig. Le poète, le chanteur, le sculpteur, l’ami de Jack Kerouac aurait sans doute apprécié cette version de l’un de ses plus grands titres et l’hommage qui lui est ici rendu avec « E-Kreiz an noz / Ar Majenn ». Malgré que la guitare celtique ne comporte que 6 cordes, celle de Soïg Sibéril se mesure au monument de la harpe irlandaise de Turlough O’Carolan dans « O’Carolan Jig for O’Connor ». Comme à chaque fois, la magie opère. Pour « boucler la boucle », la rythmique « Tamm-ha-tamm » qui finalise cette belle balade au centre de l’univers de Soïg Sibéril pourrait ressembler à celle d’un battement de cœur qui ne cache pas le regret de quitter, rien qu’un instant, ce paradis en accord ouvert avec les éléments.

Grâce à « Dek », Soïg Sibéril joue les guides et nous invite sur les traces de ses émotions, de ses mystères. Un album pur, authentique, qui fait du bien. Alors, n’hésitez pas ! Offrez-vous le plaisir d’un ressourcement dans le Centre Bretagne dont Soïg Sibéril a le secret.

Xavier DANIEL


______________________________________________________________________________________________________
Nous vous proposons d'écouter un medley de 3 extraits de cet album : "Un pont sur le canal/Kishor's tune", "E-Kreiz an noz/ar mojenn", "O'Carolan Jig for O'connor" (05:35).
_______________________________________________________________________________________________________

Les titres du CD "Dek"

01 - Un pont sur le canal//Kishor's tune
02 - Escales
03 - Evnig bihan er c'hoed/Menez Kamm
04 - Rimodell/Sleeping tune
05 - A-hed ar skiriou (le long du Skirou)
06 - Lokarn/Le sol mineur
07 - Montagne que tu es haute/Rossignolet
08 - Goariva
09 - Chez Anza
10 - Le set
11 - E-Kreiz an noz/ar mojenn
12 - O'Carolan Jig for O'connor
13 - Tamm-ha-Tamm


CD "Dek"- Soïg SIBERIL
Parution : mai 2014
Edité chez : COOP BREIZH - www.coop-breizh.fr
Réf : 4015841


© Culture et Celtie

Illustration sonore de la page : Soïg SIBERIL -"Rimodell/Sleeping tune" - Extrait de 01:12.
Le site Internet de Soïg SIBERIL : www.soigsiberil.com
<< Les C.D.