Sur ces pages nous ne sacralisons aucune star ! Nous évoquons avec la même conviction les talents très connus, comme ceux de l'ombre, traditionnels ou progressistes, tous les artistes qui portent haut la Bretagne et la Celtie d'aujourd'hui.



Page sonorisée
____________________________________________________________

Alan STIVELL "Human ~ Kelt"
Le site officiel d'Alan STIVELL

C’est, au vu des propres mots prononcés par l’artiste et confiés lors de multiples interviews consacrées à la parution de ce présent 25ème album, le « chantier » le plus lourd, depuis la création de sa « Symphonie Celtique », conséquent enregistrement studio, paru en décembre 1979 et, à l’époque, contenu sur les 4 faces de deux vinyles 33 tours, le Compact Disc, développé par Sony et Philips, n’étant commercialisé qu’à partir de 1982.

Jugez plutôt : « Human~Kelt », ce sont 20 plages musicales, tout près d’1heure 15 d’écoute !... un tiers des titres se révélant être des nouveautés, l’autre partie, des reprises d’anciens morceaux, leurs réécritures, rhabillages, nouvelles séquences additionnelles et réinterprétations, nécessitant néanmoins, le même travail que pour une pure création.

Ajoutez à cela, des captations et mixages réalisés pendant 2 ans, avec des artistes internationaux qui après une première partie du travail opérée dans le pays Rennais, ont nécessité des déplacements et des séances à Paris, dans le Sud-ouest de la France, à Londres, en Irlande, Italie… Thaïlande !
Hors tout, la réalisation complète de cet opus a mobilisé Alan durant plus de 4 ans, certes, avec quelques parenthèses. Pour une telle finalisation, un tel aboutissement, STIVELL n’avait jamais passé autant de temps à l’élaboration d’un disque.

Présenté dans un digipack où sur le visuel apparaissant en façade de celui-ci, la posture du « celtic harper hero » semble, dans sa globalité et par sa même orientation, reprendre la silhouette, alors, toute en ombre du « barde » figurant, au dos du vinyle 30 cm, « Reflets », tout premier album « professionnel », publié en 1970, voici, donc, en ce 26 octobre 2018 (*), date officielle de parution de cette nouvelle fresque musicale universelle… « Human~Kelt » !

Les plus observateurs d’entre vous remarqueront ce signe ~ qui lie les mots « Human » et « Kelt », en lieu et place d’un habituel tiret. Il s’agit, ici, d’un tildé. Je ne ferai pas l’injure aux bretons de le souligner, de le commenter, puisqu’ils connaissent bien cette notation graphique qui figure, notamment, sur les mots bretons, dañs, bleuñv… comme, par exemple, sur le prénom Fañch… tiens, ça vous rappelle un procès en cours ?
Mais, et fort heureusement, nous avons, aussi, de nombreux lecteurs sis hors Armorique qui apprécieront, d’autant, cette subtilité identitaire, habilement « glissée » par l’artiste, dès la première perception graphique du disque.

Mais revenons, plus spécifiquement à ces deux vocables « Human » et « Kelt » qui titrent cette dernière création.
- Human : Sur son site officiel, Alan précise :
« Se souvenir d’être une personne humaine est, pour moi, la première des choses ».
Nous sommes bien conscients que très loin d’être un utopiste aveugle, l’artiste perçoit, toutes les acceptions de ce terme traduisant des limites, des désespérances, des nécessités et des espoirs.
Mais c’est, en effet, indiscutablement, la première identité de chacun d’entre-nous à laquelle il s’attache, ici.
- Kelt : Depuis toujours, Alan est imprégné par les langues parlées et les très nombreuses et diverses sonorités qui l’influencent, dont celles des musiques bretonnes… celtiques…
Cet album confirme, une fois encore, un universalisme humain existant ou souhaité, né à partir d’une identité bretonne, celtique, marquée, ce qui n’est pas antinomique.
Alan réaffirme, notamment, par son art, prolongeant sa viscérale pensée, son attachement profond à la Bretagne et au monde.

« Human~Kelt », marque, aussi, plus d'un demi-siècle de création, portant du disque à la scène, toujours avec brio, pertinence, transversalité, constante novation, le celtisme ou l’« électrisme » de la harpe, le folk, le rock, le new âge, l’ambient, l’électro-pop, le classique et la world-music, dont il est l’un des pères, d’où son aura, auprès des plus grands artistes internationaux.
C’est ainsi que dans le programme d’« Human~Kelt », nous retrouvons un extrême éclectisme avec des parties écrites pour les hautbois, violons, violoncelles, jouxtant, épousant des influences électro, rock bien dur, à la limite du métal, rap, les notes symphoniques d’un grand orchestre classique, aussi bien qu’une harpe éthérée, cristalline ou distordue !
Celle-ci apparait dans tous ses registres, l’extraordinaire harpe solid body qu’il a, lui-même, dessinée et fait réaliser par Tom MARCEAU avec l’aide de l'Université de Rennes 1 et le Pole de Mécanique et de Technologie.

« Human~Kelt » est, aussi, un grand voyage, une véritable « Tour de Babel » où se croisent, se côtoient, communient, commençons, avec élégance, par les femmes : l’écossaise Joanne McIVER, la galloise Catrin FINCH, la Corse Lea ANTONA, la chanteuse Irlandaise Andrea CORR, la chanteuse et harpiste irlandaise Úna ní FHLANNAGAIN, la malienne Fatoumata DIAWARA, puis, côté masculin : les italiens, Vincenzo ZITELLO et Angelo BRANDUARDI, le Galicien Carlos NUNEZ, les irlandais Bob GUELDOF et Dónal LUNNY, le britannique Murray HEAD, des artistes français, comme l’occitan Claude SICRE, l’agenais Francis CABREL et des artistes bretons comme, Yann TIERSEN, Dan AR BRAZ, Robert LE GALL, les Frères, Yvon et Henri MORVAN.
Une symphonie de talents, de styles, de voix, de langues sur une nappe, elle-même symphonique, celle de l’excellent Orchestre Symphonique de Bretagne qui intervient, magistralement, sur 4 plages du disque.
Cette étonnante, heureuse et fort réussie diversité culturelle née de la participation de ces invités, judicieusement choisis, contribue, elle aussi, à renforcer le sentiment d’universalité qui imprègne l’opus. De surcroit, ouvrant plus encore, les métissages, les spectres linguistiques, nous pouvons, par exemple, entendre Francis CABREL intervenir en français et en occitan et la malienne Fatoumata DIAWARA chanter en bambara et en breton…

Passant allègrement, souvent au cours des mêmes pièces, du breton au français, de l’anglais au corse, du galicien au gallois, du catalan à l’occitan, nous retrouvons, principalement, les lignes fondatrices de « Again » (1993 - plusieurs fois disque d'or avec plus de 300 000 exemplaires vendus), de « 1 Douar » (1998) et d’« Explore » (2006).
« Again » : pour sa large contribution artistique, bretonne, internationale, nationale, mais ici, pour « Human~Kelt », différemment avec l’interprétation de titres inédits.
« 1 Douar » : pour la musique et le chant qui se jouent des frontières, créant, en quelque sorte, un esperanto mélodique.
« Explore » : pour un recours plus marqué à la Musique Assistée par Ordinateur.
Ceci dit, toute l’œuvre d’Alan véhicule, déjà, ça et là, au fil de ses enregistrements ces ingrédients musicaux et techniques qui l’ont toujours positionné, de « Reflets » jusqu’à, aujourd’hui, tant en matière artistique qu’en terme de convictions, en figure de proue.

« Human~Kelt » n’est pas non plus, stricto sensu, un album de duos issu d’une intention première et délibérée de la part de l’artiste.
Ce sont des rencontres qui se sont concrétisées, des samples qui se sont additionnés, au fur et à mesure de l’élaboration du très vaste projet.

Nous n’allons pas détailler, morceau par morceau, séquence par séquence, « tout ce qui se passe », tout ce qui vibre, au cœur de cette remarquable réalisation qui va, sans nul doute, marquer profondément la production discographique et les prestations scéniques de cet artiste majeur et international.
Nos descriptions et qualificatifs seraient, de toute façon, bien en deçà de la qualité de cette authentique création. Il y a des moments où les œuvres sont … au-delà des mots !

Dès, la « préface », originale, inédite, où Alan prononce « Votre fenêtre est l’infini », sur la toile de fond rendue par un collage sonore d’extraits des pièces qui vont suivre, à la manière d’un sommaire, vous êtes, immédiatement interpellé, capté. Cette toile est signée, puisque une voix précise : « interprété par Alan STIVELL ». Quelle surprenante et créative bande annonce !

Le programme débute par un africain DEN I avec Fatoumata DIAWARA et Vincenzo ZITELLO.
A l’écoute, on pense, immédiatement, à « A united Earth » de « 1Douar ».


Alan STIVELL en studio © Image de la vidéo de présentation.

Suit, DEN II, le même thème, cette fois, interprété dans une forme musicale très anglo-saxonne où la voix, à cet instant, légèrement granitique d’Alan réplique à celle, résolument pop-rock, de Bob GUELDOF, le violon et la bombarde tissant, sur un tempo traditionnel, la toile celtique, colorée d’une harpe échevelée.

A ce stade de découverte, vous êtes déjà embarqué dans un merveilleux et riche voyage et, pourtant, vous n’êtes qu’à 9 minutes 50 de l’orée de ce copieux périple !

Puis s’enchainera « Con una gran orchestra idea », avec la première intervention de l’Orchestre Symphonique de Bretagne, comme la prime partie du titre le laisse entendre.
Il s’agit, ici, de deux titres en medley.


Pour les couplets, Alan reprend « Noite peicha », titre enregistré sur le disque de Carlos NUNEZ, « Un Galicien en Bretagne » (2003).
Très joli thème, alors, écrit par Alan, en espagnol, traduit en galicien par Carlos, il est chanté cette fois en breton et catalan, grâce à l’adaptation d’Immaculada FABREGAS, Professeur des Universités et collaboratrice permanente de l’Institut Universitaire de Linguistique Appliquée (IULA) de l’Université Pompeu Fabra de Barcelone.

(Alan STIVELL, en catalan)
O toquem tots alhora
Com una gran orquestra
O ressonem tots alhora
O la nit serà pregona
Alan STIVELL, en breton)
Un Dael ‘vit holl dud hor bed-ni
Ewel o ren ul laz-seniñ.

(Lea ANTONA, en corse)
Tutti l'omini
Un' orchestra cusì

Pour les refrains, Alan a revisité « Ideas », chanté en occitan dans l’album « Terre des Vivants » (1981).
On peut, ici, écouter le chanteur occitan, membre du groupe occitan les Fabulous Trobadors, Claude Sicre et… Francis CABREL qui chante en français et… en occitan.

A propos de ce titre, Alan précise, sur son site internet :
« Ce thème « Ideas » est une sorte d’obsession chez moi ; car je traite ce sujet sous tous les angles possibles : l’idée qu’on devrait laisser libre cours à la pensée et à la création, ce qui n’est pas beaucoup plus le cas dans nos « démocraties » que dans les démocratures et dictatures. Liberté de créer et de penser (sauf quand la pensée est d’éradiquer celle du voisin et de la voisine) ! ».

« Nous n’allons pas détailler, morceau par morceau, séquence par séquence », ai-je mentionné, plus en amont dans cette chronique » et la tentation de tout vous présenter est très grande, tant ce disque est interpellant, attractif, passionnant et, chaque minute, concocté, peaufiné.

Comment, toutefois, en quelques termes seulement, ne pas mentionner en plage 5, ce mélancolique« Ardaigh cuan », dont les envoutantes et déchirantes déferlantes vocales d’Andrea CORR se conjuguent à souhait avec une nappe sonore et maritime, soulignée par l’Orchestre Symphonique de Bretagne et le chant, tout en nuances, d’Alan. Cette peinture musicale nous replonge au cœur de ce mémorable opus, primé Charles Cros, international et référent « Renaissance de la harpe celtique », paru en 1971, où figurait, alors, en instrumental, cette mélodie irlandaise dont l’arrangement était signé de Jord COCHEVELOU, père d’Alan. Ma-gni-fique !

Le charme intense de la très heureuse association de la voix de la chanteuse irlandaise de THE CORRS avec celle d’Alan, se prolonge avec la pièce suivante, « A hed an nos », incluse, initialement, dans l’album « Emerald » (2009).
Soutenu, là encore, par la ligne instrumentale de l’Orchestre Symphonique de Bretagne, un lien se tisse entre cette berceuse galloise, chanté en cette langue, en anglais et breton avec le morceau irlandais précédent. « Je prône les passerelles », précise Alan sur son site internet.

A l’écoute de ce disque, nous avons en effet, remarqué, sa liste de pistes étant, particulièrement, pensée, qu’il y avait de nombreuses passerelles entre deux morceaux, qu’elles soient linguistiques, stylistiques, thématiques, vocales, participatives. C’est, notamment le cas, entre Den I et Den II, « Ardaigh cuan » et« A hed an nos », BZHg et « Brezhoneg 'raok », « Printemps, automne, autant » et « MJ a garan » « Reflets et Brocéliande » et, le dernier titre « pourquoi es-tu venu si tard » qui « boucle » avec la préface musicale.

Cela en fait, très clairement, à l’antipode de tout esprit de compilation, de banales interprétations en duos ou de simplistes collages musicaux d’hier et d’aujourd’hui, un tout nouvel album concept, très finement ciselé, savamment organisé et agencé.
Produit par KELTIA III, notamment, soutenu par la Région Bretagne, publié et distribué par World Village, label de PIAS, « Human~Kelt » est un excellentissime opus qui retrace, idéalement, plus de cinq décennies d’une très riche carrière artistique, identitaire et culturelle hors norme, un opiniâtre parcours convaincu et convaincant.

Avec « Human~Kelt » , nous sommes en présence d’un opus qui renforce, encore, le viscéral message d’humanisme et de respect que transmet, depuis toujours, cet artiste complet, breton… mais citoyen du monde !
Admirablement conçu, remarquablement enregistré, nous vous conseillons, plus que très vivement, de vous procurer l’essentiel Compact Disk, tant pour l’intérêt que vous pouvez porter à cet artiste d’exception que pour l’ensemble de la culture bretonne, celtique, à laquelle il apporte tant !
II y a tant à découvrir de ce que nous n’avons pu vous dire ou tenté de vous transcrire…

A la fois world, électro, traditionnel, pop, rock, groove, classique enraciné, mais fort actuel, « Human~Kelt » est album, plus que jamais, d’aujourd’hui, rétrospectif, certes, mais ô combien, « rétroPROspectif » !

Gérard SIMON

(*) 26 octobre 2018 parution de l’album « Human~kelt ».
Ce même 26 octobre, Alan était sur scène à Ploemeur (56-Bzh) où le concert était plus qu’à la hauteur de la qualité discographique : Voir l’album-photos.


______________________________________________________________________________________________________
Nous vous proposons d'écouter 3 extraits d'"Human ~ Kelt" :
- "Com Una Gran Orquestra - Ideas", avec Francis Cabrel, Claude Sicre, Lea Antona et l'Orchestre Symphonique de Bretagne,
- "Reflets, Adskedo, Reflections", avec Murray Head, Robert Le Gall,
- "En Emglew (Le Pacte)", avec Carlos Nunez, Dan Ar Braz et l'Orchestre Symphonique de Bretagne.  (05:39).
_______________________________________________________________________________________________________

Les titres du CD « Human ~ Kelt »

01 - Setu - 52 bloaz -03:03
02 - Den I avec Fatoumata Diawara et Vincenzo Zitello - 04:00
03 - Den II [Simply Human] avec Fatoumata Diawara, Bob Geldof, Joane Mciver, Eilich Maiti Saunière - 02:50
04 - Com Una Gran Orquestra - Ideas avec Francis Cabrel, Claude Sicre, Lea Antona, O.S.B. - 00:43
05 - Ardaigh Cuan avec Andrea Corr et l'Orchestre Symphon,ique de Bretagne - 05:27
06 - A Hed An Nos [All Through The Night] avec Andrea Corr et l'Orchestre Symphonique de Bretagne - 04:10
07 - BZHg (self-remix / emadvesk) avec Bob Geldof - 02:06
08 - Brezhoneg ‘Raok [New] avec Bob Geldof - 03:50
09 - Printemps Automne Autant avec Claude Lemesle - 00:14
10 - Mj A Garan - 04:11
11 - Reflets, Adskedo, Reflectionsavec Murray Head, Robert Le Gall - 05:02
12 - Breselien - Brocéliande avec Angelo Branduardi, Vincenzo Zitello - 05:27
13 - Son Ar Chistr - My Cheers To You ! avec Donàl Lunny - Sample : Angelo Branduardi) - 04:49
14 - Tri Martolod (New) - 04:14
15 - Kelti[K]A avec Ar Vreudeur Morvan (yvon et henri), Joanne Mac Iver, Eilich Maiti Saunière - Sample : Julian Cuvilliez, Glemor Stornoway Congregation - 04:47
16 - Boudicca (Cacos ac Caesar !) avec Catrin Finch - 03:49
17 - En Emglew (Le Pacte) avec Carlos Nunez, Dan Ar Braz et l'Orchestre Symphonique de Bretagne - 02:06
18 - Dor Tir Na Nóg (from symphonie celtique] - 01:22
19 - Eamonn An Chnoic I avec Úna ní Fhlannagàin - 00:30
20 - Pourquoi Es-Tu Venu Si Tard ? (Eamonn an chnoic II) avec Yann Tiersen - 07:46


CD « Human ~ Kelt » :
Parution : 26 octobre 2018
Edité chez : Keltia III - Distribution [PIAS]
Réf : WV479132

Sur ce site, notre dossier de plus de 200 pages sur l'itinéraire du célèbre "Celtic harper hero" de 1953 à 2008...

© Culture et Celtie

Illustration sonore de la page : Alan STIVELL - Album "Human ~ Kelt" - DEN I [Mogo]
avec Fatoumata Diawara et Vincenzo Zitello - Extrait de 00:59
Site Internet d'Alan STIVELL : www.alan-stivell.com
<< Les C.D.