Sur ces pages nous ne sacralisons aucune star ! Nous évoquons avec la même conviction les talents très connus, comme ceux de l'ombre, traditionnels ou progressistes, tous les artistes qui portent haut la Bretagne et la Celtie d'aujourd'hui.



Page sonorisée
____________________________________________________________

En Loire Atlantique (Bzh), des drapeaux pour les « vieux pays de nos pères » !

Chaque été, en Loire Atlantique (Bzh), les Gwenn ha Du, aux célèbres blancs et noirs graphismes, symboles internationaux de la Bretagne, flottent, en très grand nombre, au léger souffle caressant qui ventile l’ample drap d'or et d’azur qui se pose, en ces instants de vacances, sur notre belle Bretagne-sud, Grand sud, pour certains, Plein sud, pour d’autres… mais Bretagne !
Oh certes, ces emblématiques étoffes sont moins nombreuses au fait des mats, hors saison, car l’opportunisme cyclique et saisonnier des « Marchands du Temple » se fait toujours, en cette période estivale « folklorique pour touristes », très aigu et assez distant de l’idée de traduire, tout simplement, avec évidence et en constance temporelle, l’enracinement, pourtant factuel de notre région arrachée, lors des plus mauvais moments de notre histoire, aux contours, encore actuels, de la Bretagne administrative...
Il faut, néanmoins, saluer, nombre de municipalités de Loire Atlantique, et non des moindres, qui, tout au long de l’année, pavoisent leurs édifices du célèbre voile de bandes blanches et noires et d’hermines, se distinguant, ainsi culturellement, de certaines autres qui ont la mémoire atrophiée, voire pétrie de chronique inculture et de dédain pour leurs racines, entre autres,  économiques et sociales !
Tous les ans, en septembre, au-delà d’une action permanente de beaucoup, une grande manifestation, à Nantes, tente de rappeler aux ignares authentiques ou feignant de l'être et aux ingrats de toutes confessions et de toute hiérarchie institutionnelle nationale, régionale ou locale, que « Naoned e Breizh » et que 44 est Bretagne !
Toujours est-il que tous ceux qui parcourent, en toutes périodes, notre département remarquent, en traversant les villes, très souvent à double signalétique routière "français-breton", la multiplicité de flottaison de ces Gwenn ha Du.

Mais ils rencontrent, également, au cœur des cités de caractère… ou non qu’ils franchissent ou dans lesquelles ils s’arrêtent, d’autres pavillons où les hermines, dans le fameux contraste blanc et noir (gwenn ha du), sont très présentes.
Ils sont, alors, en présence des emblèmes des « Pays » qui, depuis des lustres, constituaient l'actuel département, voire, un peu plus !
Il s’agit, en fait, pour paraphraser l’hymne breton « Bro Gozh ma Zadou », des étendards représentant les « vieux pays de nos pères » !



En effet, le pays Nantais, « Bro Naoned », dénommé évêché de Nantes, pro ou prou, la Loire-Atlantique d’aujourd’hui, dénombre 5 subdivisions historiques qui constituent des « Pays ». Ceux-ci s’étiraient du centre de la ville de Nantes et de ses remparts, la ville constituant une entité spécifique, et se prolongeaient jusqu’aux limites de l’évêché.

Ces 5 « pays » sont :
- Le Pays de La Mée, avec Derval et Châteaubriant, qui se prolongeait, jusqu’au sud de Héric.
- Le Pays de « Deçà-la-Loire », avec Ancenis, s’étendant, approximativement, entre Erdre et Loire.
- Le Pays « d’Outre-Loire », au sud-est, avec le Vignoble.
- Le Pays de Retz au sud-ouest de l’estuaire, de l’Atlantique à Grand-Lieu.
- Le Pays de Guérande, sur la basse Vilaine et la Loire, le long du Sillon de Bretagne.

Nous consacrons cet article d'humble vulgarisation à une présentation sommaire de ces 5 drapeaux, en y ajoutant celui du TERROIR de la Brière, conçu dans le même veine graphique et historique et par de mêmes noms, tout en vous engageant à poursuivre, plus en profondeur, cette recherche thématique, aux travers de sites et d’ouvrages qui leurs sont consacrés.

Cette page a été, largement, réalisée grâce aux informations transmises et à la documentation en ligne de l'association Hentoù Breizh, également à l'origine de la réalisation de certains drapeaux, ci-après, présentés.
Nous remercions, chaleureusement, son Président, Wilfrid ANEZO pour l'aide apportée.
Hentoù Breizh, qui signifie « les chemins de Bretagne », est une association bretonne, créée, en 2010, par des cheminots du pays nantais. Depuis, les adhérents qui affluent de tout le pays nantais ne sont, pas seulement, des cheminots !
Le but de l’association est de promouvoir la culture bretonne à travers sa langue, son histoire, son patrimoine, sa musique, ses danses et son sport. Le site Internet officiel d' HENTOU BREIZH : www.hentoubreizh.com.

Côté sonore, quoi de mieux que d'illustrer cette page avec des extraits du « Bro Gozh ma Zadou », interprêtés par deux générations de groupes nantais, aux mêmes préoccupations identitaires et de réunification, TRI YANN et DAONET, en y adjoignant, par la voix de Jean-Louis JOSSIC (2014), une citation du journaliste et essayiste nantais, Morvan LEVESQUE, propos tenus sur le thème de l'identité.

Gérard SIMON


_______________________________________

Le Pays de La Mée, avec Derval et Châteaubriant

Le territoire du Pays de la Mée, « Bro Mez », ou
« Paou Méz » se situe au nord de la Loire, entre le Pays de Guérande et le Pays d’Ancenis.

Il s'étend des portes de Nantes jusqu’aux limites du Pays Rennais. Le Grand-Fougeray (Ille et Vilaine) faisait partie du Pays de la Mée.

Plus à l’est, il côtoie les frontières du Duché d’Anjou. Son nom vient du latin media, comme « zone intermédiaire », parallèle au celtique medio, donc en breton, Mez ou Méz avec un accent pour différencier de plusieurs homophones.
Le Pays de la Mée comporte deux fiefs principaux, Châteaubriant « Kastelbriant » et Derval, nom formé du breton « derv » ; chêne et de « wal ».


Le Pays de la Mée (2015)
Description du drapeau :
Fond blanc à croix noire centrée et cantonnée, du « Ar Groaz Du », 1er drapeau national breton, datant de 1188.
- Au 1er canton : de gueule papelonné d’or, blason du fief de Châteaubriant, à plumes de paon.
- Au 2ème et 3ème canton : champs blancs à 5 mouchetures d’hermines posées, 3 puis 2, symbolisant le Duché de Bretagne.
- Au 4ème canton : d’argent à 2 faces de gueule, blason du fief de Derval.

_______________________________________

Le Pays de « Deçà-la-Loire », avec Ancenis


Le Pays d'Ancenis (2014)

Le territoire du Pays d’Ancenis, « Bro Ankeniz » est
situé à l’Est de la Loire-Atlantique, autrement dit, Pays nantais.

Il se situe sur la rive nord de la Loire.
Le Pays d’Ancenis se dit aussi : « Deçà-la-Loire », en breton : « Uslier », pour le distinguer, ainsi, du Pays de Clisson qui était l’ « Outre-Loire », ou, en breton : « Tralier ».
On prononce us-li-er et tra-li-er, en trois syllabes.

La ville d’Ancenis, « Ankeniz », en breton, signifie :
« l’île étroite ».
Elle est, en quelque sorte, la capitale de ce pays frontalier avec l’Anjou et possède le château principal de cette seigneurie bretonne.

Description du drapeau :
Fond blanc à croix noire centrée et cantonnée :
- Au 1er et 4e canton, fond rouge à une quintefeuille blanche centrée. Chaque pétale porte une moucheture d’hermine posée le haut vers la pointe. Une ondée verte se trouve en dessous.
- Au 2e et 3e canton, champ blanc à 5 mouchetures d’hermines posées, 3 puis 2, symbolisant le Duché de Bretagne...

Ce drapeau représente le Pays d’Ancenis. Il rappelle l’attachement à la Bretagne par sa croix noire ( Kroaz-du) cantonnée d’hermines inspiré du pavillon de marine de la Bretagne ducale et l’activité portuaire dans le pays d’Ancenis. Les fonds rouges chargés d’une quintefeuille herminée reprennent le blason de la ville d’Ancenis. L’ondée verte symbolise la Loire et l’Erdre mais aussi la forêt d’Ancenis.
Le drapeau du Pays d’Ancenis, réalisation d'Hentoù Breizh, conçu par Wilfrid ANEZO, son Président et Olivier TRACCUCCI a été dessiné par Raphaël VINET.


_______________________________________

Le Pays « d’Outre-Loire », au sud-est, avec le Vignoble.

Le territoire du Pays du Vignoble Nantais, « Bro gwiniegi Naoned », en langue bretonne est situé au sud-est de la Loire-Atlantique ou du Pays nantais. Il s’étend entre la rive sud de la Loire, Vendée et Mauges, du Pays de Retz à l’Anjou.

La ville de Clisson, « Klison », en breton, est, en quelque sorte, la capitale de ce pays frontalier
avec l’Anjou et le Poitou et possède le château seigneurial principal des Marches sud de Bretagne. Au Moyen-Âge ce pays s’appelait le Clissonnais.


Le Pays d'Outre Loire et du Vignoble Nantais (2015)
Description du drapeau :
Fond blanc à croix noire centrée et cantonnée, du « Ar Groaz Du », 1er drapeau national breton.
- Au 1er canton : rouge à la tête de lion blanc, crocs, langue et couronne d’or.
- Au 2 et 3 : blanc à 5 mouchetures d’hermines posées 3 et 2
- Au 4e : rouge à la grappe de raisin à 2 feuilles d’or.

Ce drapeau symbolise le Pays du Vignoble Nantais : Il rappelle l’attachement à la Bretagne par sa croix noire (Kroaz du) cantonnée d’hermines inspirée du pavillon de la ville de Nantes, cité des Ducs de Bretagne. La moucheture d’hermine est aussi présente sur les armoiries municipales de 22 communes sur les 34 du pays du Vignoble Nantais.
Sur le 1er fond rouge, la tête de lion rappelle le blason de la ville de Clisson.
Sur le 2e fond rouge, la grappe de raisin feuillée évoque l’activité traditionnelle qui donne son nom à ce pays et que l’on retrouve sur la plupart des écussons locaux. Les feuilles doivent avoir la forme de celles du cépage Melon breton, cépage unique du Muscadet, le vin emblématique du Vignoble Nantais.
Le drapeau a été conçu par le Collectif pour la Promotion du Vignoble nantais.

_______________________________________

Le Pays de Retz, de l’Atlantique à Grand-Lieu.


Le Pays de Retz (2000)

Le territoire du Pays de Retz, anciennement Pays de Rais, Rays, Raiz, est un territoire s'étendant au sud-ouest du département de la Loire-Atlantique.
Il fait partie des pays traditionnels de la Bretagne d'Ancien Régime, érigé en baronnie puis en Duché. Ses capitales successives ont été Rezé, Pornic, puis Machecoul, à partir de 1581.
Pays de Retz se dit « Paeï de Rais », ou « Paeï de Raezaé », en gallo et « Bro Raez », en breton.
Le pays de Retz a été le fief des différentes familles des seigneurs de Retz, qui se sont succédé depuis le XIe siècle : ce sont les familles de Retz, Chabot, Parthenay, Montmorency-Laval, Coëtivy, Montfort-Laval, Chauvigny, Sauvage, Tournemine, Annebault, Clermont-Tonnerre, Gondi, Blanchefort-Créquy, Neufville-Villeroy et Brie-Serrant. À part celles de Retz, Chabot, Montmorency-Laval et Gondi, ces familles ont été très éphémères, d'où leur nombre élevé, et se sont souvent succédé par les femmes.

Description du drapeau :
Fond blanc à croix noire centrée et cantonnée.
- Au 1er canton senestre armorié du Pays de Retz or à croix de sable indique l’importance de son rang et sa place dans l’histoire de la Bretagne. En 851, le traité d’Angers signé entre Bretons et Francs reconnaît l’appartenance de ce pays à la Bretagne. Il devient du XIe au XVIe siècle, l’une des plus puissantes seigneuries de Bretagne et bénéficie du titre de baronnie avant d’être érigée en duché en 1581.
- Aux 2e, 3e et 4e canton, champ blanc à 5 mouchetures d’hermines posées, 3 puis 2, symbolisant le Duché de Bretagne...

Le drapeau du Pays de Retz est un champ argent chargé en son centre d’une croix de sable rappelle la paroisse et la ville de Sainte-Croix,qui deviendra un des quartiers de Machecoul. Harscoët de Sainte-Croix appelé
« seigneur de Retz » et vassal des ducs de Bretagne fera de cette ville la capitale du Pays de Retz au XIe siècle. Cette croix rappelle également le drapeau adopté par toutes les seigneuries de Bretagne, le 13 janvier 1188, lors de la Troisième croisade.
Son association avec les mouchetures d’hermine et le canton armorié de Retz, est emprunté au drapeau du XVIIIe siècle de la ville de Nantes. Les trois quartiers herminés symbolisent l’appartenance du Pays de Retz à l’évêché de Nantes, qui est l’un des cinq évêchés bretons jusqu’en 1790, date à laquelle la province de Bretagne est divisée en cinq départements.


_______________________________________

Le Pays de Guérande, sur la basse Vilaine et la Loire,
le long du Sillon de Bretagne.

Le territoire du Pays de Guérande, en breton, « Paou Gwenrann », ou « Bro Gwenrann » couvre le littoral, au nord de la Loire et toute la rive du nord du fleuve.
Il englobe le Sillon de Bretagne, La Brière et longe la basse Vilaine face au Vannetais.
Les Massifs forestiers de Blain font transition avec le pays de la Mée.

Stratégiquement, ce pays historique contrôle le passage terrestre et maritime de Nantes vers l’Ouest. C’est la partie méridionale de l’ancien évêché de Gislard, institué par Nevenou (Nominoe).
Il a perduré comme circonscription jusqu’au XVIIIème siècle avant de réapparaître comme pays moderne.
Les noms de lieux bretons y sont très nombreux.


Le Pays de Guérande (2016)

Description du drapeau :
Fond blanc à croix noire centrée et cantonnée, « ar groaz du », premier drapeau national breton.
- Au 1er canton : de gueule à la nef d’or voguant sur une mer d’or, évoquant la navigation, tant fluviale que maritime. Une nef figure sur les armoiries de Saint-Nazaire.
- Au 2ème et 3ème canton : 1 moucheture d’hermine, représentant le drapeau de la ville de Guérande.
- Au 4ème canton : 1 tranchée de gueule à 1 moucheture d’hermine, représentant Nantes et la ville de Guérande.

Le drapeau du Pays de Guérande est une réalisation d'Hentoù Breizh, avec les conseils du Père Mickaël BRETECHE, de Saint-Gildas des Bois, de l'historien, Philippe JOUET et son ouvrage « Atlas historique des pays de Bretagne ». La réalisation graphique est de de Lauren, de « Remarquez-Moi »


_______________________________________

Le terroir de La Grande Brière


La Grande-Brière

Le terroir de la Brière ou Grande Brière est un marais situé, géographiquement, au nord de l'estuaire de la Loire, débouchant sur l'océan Atlantique, à l'ouest du département de la Loire-Atlantique.

Ce territoire s'étend sur 490 km2, dont 170 km2 de zones humides, au cœur desquelles le marais de Grande Brière mottière couvre, à lui seul, 70 km2, qui compte 21 communes.

La Brière constitue l'une des limites naturelles de la presqu'île guérandaise. C'est un grand marais naturel où s'épanouissent les oiseaux migrateurs et aquatiques. C'est aussi une tourbière renommée autrement appelée « Le Pays Noir ».

Description du Drapeau :
Fond blanc à croix noire centrée et cantonnée, « ar groaz du », premier drapeau national breton.
Elle est, ici, bordée d'or.
- Aux cantons 2 et 3, un champ d'hermine, rappelant la disposition de celles-ci, sur e Gwenn ha Du.
- Aux cantons 1 et 4, fond vert chargé d'un canard des marais d'or.

Ce drapeau a été redessiné par Raphaël VINET d'après une peinture du brièron René-Yves CRESTON, l'un des fondateurs des «Seiz Breur», mouvement pour le renouveau culturel de Bretagne dans les années 1920-1940.


_______________________________________


© Culture et Celtie

Illustration sonore de la page : Extraits du « Bro Gozh ma Zadou », interprétés par deux groupes nantais :
- TRI YANN avec Bleunwenn, le Bagad de Nantes et l'Orchestre National des Pays de la Loire (2004). - SITE
- DAONET de l'album "Donemat" (2012). - SITE


<< Articles
Articles >>