Sur ces pages nous ne sacralisons aucune star ! Nous évoquons avec la même conviction les talents confirmés, comme ceux de l'ombre, traditionnels ou progressistes, tous les artistes qui portent haut la Bretagne et la Celtie d'aujourd'hui.



Page sonorisée


DESCOFAR - "Krai",
Un électrique duo qui se transforme en percutant trio !
Le site de DESCOFAR

Mi-septembre 2019… Faisant, fort agréablement, référence aux liens de grand intérêt que Culture et celtie, l’e-MAGazine a exprimé, au travers de chroniques consacrées à deux antérieures et très riches aventures musicales, JEANJEANNE (octobre2016) et « Finis Terrae » (Décembre 2013), Nikolaz nous annonce, par mail, la publication d’un nouvel opus !

Inutile de vous dire que, compte-tenu de la haute qualité des publications susnommées que nous vous avons fait partager et, qu’au-delà de la rédaction de deux « papiers », nous réécoutons, régulièrement, nous nous réjouissons d’une telle nouvelle !
Début octobre, Alice nous notifie, par la même voie de messagerie informatique, l’envoi, en Service de Presse, l’album que nous attendons avec une certaine impatience !


Nikolaz… Alice… A l’orée de cette chronique, une présentation, vous paraissant, de notre part, quelque peu, cavalière ?… Certainement pas ! N’y voyez, en retour de leurs délicates intentions qu’une marque d’amicale proximité pour ces deux artistes d’exception dont nous apprécions, particulièrement, le travail de création et d’interprétation.
Et puis, pour vous, fidèles lecteurs de notre magazine en ligne, un petit suspens sollicitant votre mémoire…

Il s’agit, bien sûr, soyons courtois, d’Alice SORIA-CADORET et de Nikolaz CADORET, formant l’excellent Duo DESCOFAR !
Pour ce nouveau disque, ces deux virtuoses harpistes, harpeurs électriques du 3ème millénaire qui, comme le précise leur communiqué de Presse, « revisitent la musique traditionnelle celtique, les doigts dans la prise », ont fait appel à l’excellent percussionniste et batteur Yvon MOLARD !
Vous avez, sans nul doute, en tète, quelques-unes des participations musicales de l’héritier filial et instrumental du, non moins, célèbre Dominique. Citons, parmi d’autres noms : Youn KAMM et Le Bagad du BOUT DU MONDE, FORZH PENAOS, GWENNYN, Nolwenn ARZEL Quartet, David PASQUET Group, PLANTEC, KREIZ BREIZH AKADEMI #7…

C’est donc, en percutant trio que nous retrouvons… l’électrique duo !

Il est temps de vous révéler le titre de cet album, référencé comme EP, puisque, et ce sera notre seul reproche, il ne propose que 6 titres et cela parait bien court lorsque l’on est friand de telles architectures musicales contemporaines.
Le titre donné, par DESCOFAR à leur nouvelle création est « KRAI », « brut » en Breton.
Ce sont, uniquement et sobrement, transcris sur la jaquette du CD ces deux « étiquettes » qui griffent les presque 26 minutes d’une musique celtique traditionnelle interprétée sous très haute tension.

Revenons, un court instant sur l’aspect de la jaquette de KRAI. Celle-ci est, structurellement, très élémentaire puisqu’il d’agit d’une simple pochette entièrement cartonnée, à deux volets, dans laquelle est glissé le support musical.
Cet habillage est, néanmoins, très réussi, puisque des plans photographiques rapprochés sur des surfaces boisées, très proches du noir et blanc, par les subtils jeux de la lumière rasante captés au travers de l’objectif du photographe font penser aux œuvres de Pierre SOULAGES qui, on connait son spécifique style, joue avec les reflets de la couleur noire, appelée par l’artiste peintre et graveur aveyronnais, « noir-lumière » ou « outrenoir.
Cette jaquette où est, en jeu d’ombres et de lumières, en rides boisées similaires à des cordes de harpe tendues, exprimée la matière, semble entrer en parfaite résonance avec la matière enracinée, mais très contemporaine des pièces enregistrés par DESCOFAR.
Il nous semble, toujours, utile, en ces temps de fichiers téléchargés, de souligner l’effort de présentation de l’objet CD.

Alice et Nikolaz sont, avec 3 harpistes accomplis, Cristine MERIENNE, Clotilde TROUILLAUD, Tristan LE GOVIC, membres du collectif ARP.
Tous sont engagés dans une démarche artistique visant l'évolution des esthétiques et des pratiques de la harpe s'inscrivant dans l’univers des musiques actuelles (musiques traditionnelles, chanson, musiques improvisées) et de la musique classique et contemporaine.
C’est, quasi naturellement que KRAI est coproduit par ARP et DESCOFAR.

Les enregistrements ont été réalisés, en février 2019, à La Carène de Brest, par Thomas BLOYET qui a, également, assuré le mixage. Nous avions, déjà, apprécié son travail sur Finis Terrae et JEANJEANNE. Saluons, ici, sa remarquable mise en espace et la valorisation du, plus que large, spectre sonore des différents instruments, avec des basses des plus percussives ou plus rondes, jusqu’aux aigus les plus acérés ou délicieusement cristallins… la captation du toucher des percussions digitales n’est pas en reste.



Yvon MOLARD, Nicolaz CADORET, Alice SORIA CADORET...
DESCOFAR, en trio - © Photo Eric LEGRET

N’hésitez pas à pousser le volume de votre amplificateur, la qualité et la lisibilité de l’enregistrement le permettent, sans amalgamer, confusément, les registres des différentes interventions instrumentales.

Nous retrouvons, donc, aux harpes électriques Alice SORIA-CADORET et Nikolaz CADORET et Yvon MOLARD aux percussions (dont tablas, derboukas, djembe) et aux machines électroniques.
Si nous avons dit, plus haut, quelques mots sur le parcours d’Yvon MOLARD, nous vous préserverons, ici, de toute récurrence biographique, pour Alice SORIA-CADORET et Nikolaz CADOR, puisque nous vous les avons présentés, au travers de notre chronique consacrée à Finis Terrae. Nous vous de mandons de bien vouloir vous y reporter (Voir) ou, mieux encore, de vous rendre sur le site officiel des artistes, précisé sur cette page en ligne.


Gavotte, plinn, valse, ridée, la danse est, aussi, un marqueur de l’expression artistique de DESCOFAR qui sait, parfaitement, exploiter l’étendue de ses différentes structures rythmiques pour mieux les faire évoluer vers des couleurs urbaines, jazzy, rock, transe tribale et libres improvisations contemporaines progressistes.

Le programme de KRAI se révèle plus axé sur le répertoire breton que le précédent album Finis Terrae.
Avec DESCOFAR, les racines prennent, ô combien, des ailes, globalement parlant mais, aussi, au cœur même des pièces jouées. On peut, ainsi, passer, en très peu de temps, d’un son, presque traditionnel, de harpes celtiques, à d’ébouriffantes attaques sonores, pouvant flirter jusqu’au hard-rock, provenant, en véritables « décharges électriques », de ces mêmes harpes, ceci par le truchement des multiples pédales d’effets qui équipent ces harpes de tradition, devenues machines infernales, mais si bien maitrisées par ces virtuoses artistes.
La harpe se travestit, tour à tour, en guitare électrique, en basse, en synthétique clavier, pour mieux retrouver ses timbres natifs originels.
La plage 1, « La Gavotte Noire », illustre, particulièrement, nos propos, la plage 4 « Kreis » en donne une vision, une audition, complémentaires.

C’est tout ce fin et précis travail de composition et de conception du son qui est époustouflant, passionnant… électrisant !
Alice SORIA-CADORET et Nikolaz CADORET, ont, vraiment, eu une brillante idée d’adjoindre à leurs talents, celui d’Yvon MOLARD qui répond à la finesse du jeu des deux harpistes par les finesses de son propre jeu de percussions ou par les pulsations électriques qu’il génère avec à propos, sans aucun débordement abusif.

C'est une véritable troisième dimension qui est offerte à ce duo et au plaisir de notre attentive écoute.
Il est intéressant de comparer la version de « Plinn Bye Bye » qui, contrairement à ce que pourrait laisser entendre les termes de ce titre, ouvrait l’album Finis-Terrae, avec la nouvelle version qui conclut ce KRAI avec une rythmique transe, encore plus marqué et des effets de voute sonore grondante. Très réussi !

Arrivé au terme de cette chronique, nous pensons que vous avez, aisément, compris que nous avons, très largement apprécié ce disque que, bien évidemment, nous vous conseillons de vous procurer et d’écouter et réécouter, à bon volume, pour mieux en saisir les nuances et l’étendue de son expression artistique.

DESCOFAR, plus que revisite, refaçonne, avec respect, des pans choisis de la musique traditionnelle celtique, pour mieux l’inscrire dans son temps et, en passeur, la faire connaitre, notamment en direction d’un plus jeune public, en ces temps, imprégné par l’électro et les musiques actuelles, tout en évitant certains écueils de quelques recettes éculées, privilégiant, une véritable création, certes, osée, mais, aucunement téméraire ou arrogante.

Ancrés dans un patrimoine musical, parfois aux frontières de l’immémorial, Alice SORIA-CADORET et Nikolaz CADORET nous font progresser sur des chemins de traverse inattendus et passionnants.
Laissez-vous emporter par leur talent et leur univers, si personnel et reconnaissable aux premières notes…

Gérard SIMON


____________________________________________________________________________________________________
Nous vous proposons d'écouter un medley de 3 extraits de cet album : "La Gavotte Noire", " Kreis" et Plinn Bye Bye" (05:55).
____________________________________________________________________________________________________

Les titres du CD "Krai"

01. La Gavotte Noire - 03:05.
02. Plinn 4 Ever - 03:14.
03. Les Valses Russes - 06:07.
04. Kreis - 05:30.
05. Ridées 6 - 04:15.
06. Plinn Bye Bye - 03:40

Durée totale : 25:55 .


CD "Kai"- DESCOFAR
Parution : juillet 2019
Co-produit par Descofar et le Collectif ARP
Commander le CD ou téléchargez les titres : ICI


© Culture et Celtie

Illustration sonore de la page : DESCOFAR - "Ridées 6" - Extrait de 01:10.
Le site de DESCOFAR : www.descofar.com

<< Les C.D.