Sur ces pages nous ne sacralisons aucune star ! Nous évoquons avec la même conviction les talents très connus, comme ceux de l'ombre, traditionnels ou progressistes, tous les artistes qui portent haut la Bretagne et la Celtie d'aujourd'hui.



<< Retour à la page d'accueil
Page sonorisée
lash pour PC et Mac
10 février 2007
Concert de Dom DUFF en Presqu'île Guérandaise (Bretagne Sud)

Le Croisic…
En ce samedi soir, Dom DUFF était l’invité de l’ « apéritif -concert » proposé par le Bar Hötel "LE PARIS".
Peu après 18 h 30, grâce à une judicieuse programmation des Maîtres des lieux, Claire et Damien Angomard, nous avons pu reprendre, dans les accords d’un folk rock bien actuel, les « chemins de terre » d’Armorique qu’un certain Stivell nous avait fait arpenter, dès 1973…
Le chanteur-guitariste Breton, auteur-compositeur, Dom DUFF était, en effet, l’hôte de cette session musicale qui se renouvelle, en ces lieux, chaque mois, dans la convivialité, la proximité, la diversité, mais toujours… dans la qualité !
Que dire de Dom, au-delà de l’homme authentique et généreux que son regard bleu et franc transmet, dès qu’il vous adresse la parole ?…
Que, profondément enraciné, eu égard qu’il ait joué, dans plusieurs groupes de Festoù-Noz des années 80, créé, en 95, le groupe DIWALL, il est, très certainement, celui qui donne aux notes et aux mots de la chanson Bretonne d'aujourd'hui, un nouveau regain, une autre "voie"… une autre "voix" possible…
Sur ce site, nous avions en août dernier, interviewé, Gilles SERVAT, Nolwenn KORBELL (voir reportage du Pardon de la Baule) : ces deux artistes, avaient cité ce baroudeur de la langue bretonne, comme l’une des figures de proue de la nouvelle scène bretonne… un avis confirmé, très récemment, par Jean-Jacques DEPONT, spécialiste de la musique sur l’antenne de France Bleu Loire Océan…
De son côté, dans le magazine "Bretons" (N°13), Alan Stivell précisant ses goûts en matière de musique bretonne, oscillant entre l’ethnique et le moderne ajoutait :
« Dom DUFF a une approche qui renouvelle bien le genre. Dom DUFF, c’est très personnel, ça sort des tripes… »
Comme en réponse, Dom parle du célèbre « harper hero breton » en ces termes :
« Alan est la personne qui m'a montré que la langue qui était parlée dans ma maison familiale, était rock n' roll. Si je chante et écris aujourd'hui en breton, c'est grâce à lui. » (voir le site : "Alan Stivell, un musicien, une oeuvre..."
C’est ainsi, que titulaire de ces références et, ce soir, subtilement accompagné, à la seconde guitare, par l’irlandais, Simon O'Reilly, Dom a emmené, en quelques minutes, l’assistance, nombreuse et participative du "PARIS", dans les traces de ses pas et dans l’univers de ses réflexions sur le monde d’aujourd’hui, inspiration, souvent puisée, dans l’anecdote qui fait la vie de tous les jours…
Le chanteur, s’exprimant, uniquement en Breton, a pris le soin d’expliquer, avant chaque titre, le sens du texte qu’il allait nous proposer de sa voix, tout à tour, caressante ou franchement « rock.. ailleuse …»
En parfait duo, se guettant mutuellement du regard ou d’un sourire complice, Dom et Simon nous ont offert, également, des instrumentaux composés respectivement par les deux artistes, aérant, ainsi, le programme, en deux parties, proposé.
Un « Tri martolod » revisité par Dom a mis, à regrets, un terme à ce voyage entre talus et haies d’une Bretagne plus « nordique » qui semblaient nous conduirent, tout naturellement, jusqu’à notre Bretagne sud, celle du Pays guérandais…

Merci les artistes !… merci Claire, merci Damien ! … continuez à garder vos inspirations respectives… pour des instants musicaux choisis…. et  fort appréciés.

Gérard SIMON

© Culture et Celtie

Consultez le site officiel de Dom DUFF :
http://www.domduff.com

<< Archives
 
Article Dom DUFF suivant >>