Sur ces pages nous ne sacralisons aucune star ! Nous évoquons avec la même conviction les talents très connus, comme ceux de l'ombre, traditionnels ou progressistes, tous les artistes qui portent haut la Bretagne et la Celtie d'aujourd'hui.



Page sonorisée
____________________________________________________________

OFFSHORE (Jacques PELLEN - Karim ZIAD - Etienne CALLAC - Sylvain BAROU) : "Shorewards".

Page Facebook du groupe

Décidément, la musique celtique, bretonne, offre, structurellement, une potentielle et infinie palette de couleurs pour de créatifs « musiciens-peintres » contemporains qui, certes, enracinés, ont l’évident talent prospectif et baroudeur de la transporter, la transposer, la transcrire, de la côte rocheuse, de la lande, du bocage breton ou interceltique, vers les villes de verre et de béton, tout en lui préservant, ses volutes de quête universelle…

Dans ce large et possible contexte, nous avons le vif plaisir de vous présenter, produit par Paker Prod et distribué par Coop Breizh, le CD d’OFFSHORE, intitulé : « Shorewards ».

Sous la houlette de Jacques PELLEN, aux guitares, collectif à géométrie variable, le trio OFFSHORE, jusque-là composé de cet éminent musicien finistérien, du Pontivyen Etienne CALLAC, à la

basse électrique et de l’algérois Karim ZIAD, à la batterie, aux percussions et voix, devient, en 2017, quatuor avec l'arrivée du « celtique-breton, né grenoblois » Sylvain BAROU, célèbre instrumentiste connu et reconnu dans le domaine de la musique bretonne et de la musique irlandaise, que l’on retrouve, dans ce disque, aux flûtes, à l’Uilleann pipes et aux programmations.

Est-il nécessaire de vous présenter ces musiciens fort renommés et appréciés, notamment, dans l’univers de la musique néo-celtique ?
A partir de la documentation de Paker Prod, faisons-le, sommairement, en évitant toute injure à la connaissance en la matière, de chacun d’entre-vous :

Jacques PELLEN (guitares).
Il a, entre autres, accompagné les artistes bretons, comme Mélaine FAVENNEC, Kristen NOGUES, a participé à l’aventure de « L’Héritage des Celtes » menée par le guitariste Dan Ar BRAZ, travaillé avec Erick MARCHAND, joué avec des musiciens de Jazz d’envergure tels que l’ancien contrebassiste de Chet BAKER, Riccardo DEL FRA (Voir) et le célèbre trompettiste Kenny WHEELER.
Jacques PELLEN est, également, à l’origine de la « Celtic Procession », un big-band qui a révolutionné la musique bretonne dans les années 90.

Karim ZIAD (batterie, percussions, voix).
L’histoire de Karim ZIAD est celle d’un musicien, d’un voyageur insatiable, batteur, chanteur, compositeur, arrangeur, chef d’orchestre ou encore programmateur, à la recherche des racines et des valeurs de l’humanité... Un artiste qui joue une musique au-delà des frontières, souvent à la croisée du jazz et des musiques traditionnelles. C’est en 1989 que Karim ZIAD s’installe à Paris. Il devient, alors, un batteur très courtisé et un musicien incontournable de la scène maghrébine. Il joue avec Cheb MAMI, l’Orchestre National de Barbès et KHALED.

Etienne CALLAC (basse électrique).
Après les groupes rocks du lycée, en Bretagne, il part étudier à l’école de jazz du Conservatoire International de Musique de Paris. Il y découvre les musiques africaines et se rend au Togo. De retour à la capitale, il rejoint le grand orchestre « AfroJazzFunk » du bassiste congolais Rido BAYONNE et se produit avec de nombreux artistes dont, entre bien d’autres, Belkacem ARESKI et Brigitte FONTAINE, Georges MOUSTAKI…
Plus tard, en Bretagne, il joue et enregistre avec les frères GUICHEN, Jacques PELLEN, Jean-Michel VEILLON, Soïg SIBERIL, Erik MARCHAND et Yann-Fañch KEMENER.

Sylvain BAROU (flûtes, effets).
Il est, aujourd’hui, considéré comme l’un des meilleurs flûtistes. Bien que son domaine de prédilection reste la musique bretonne et irlandaise, il n’hésite pas à s’aventurer aussi dans le vaste océan de la musique modale et incorpore dans son jeu, avec magie et originalité, des influences indiennes, turques et persanes.
Egalement multi-instrumentiste, Uilleann- pipes, biniou kozh, flûte, bansuri…, il est, et a été, sur scène ou en studio avec, entre autres avec Jacques PELLEN, les Frères GUICHEN, Karim ZIAD, Denez PRIGENT, Yann-Fañch KEMENER, Dan Ar BRAZ, Yvan CASSAR, Alain GENTY, Erik MARCHAND, Soig SIBERIL, Gilles LE BIGOT…

Dans cet album « Shorewards », tous quatre, au sommet de leur art, s’expriment largement, mais, toujours, avec respect de « l’autre partition ».

Dans certaines séances d’enregistrement de ce disque, vient s’ajouter à ce « carré d’as », celui que l’on pouvait, entre autre, en 2001, entendre sur l’album « La mémoire des volets blancs » de Dan Ar BRAZ, le claviériste Patrick PERON, ici, à l’orgue et synthétiseur, sur « Diaes an Hañv » et les trois dernières pièces du programme.

« Shorewrads » : ce sont 9 titres, avec de larges plages musicales, souvent, de plus de 5 minutes, permettant d’amples et riches développements mélodiques, des improvisations et des reprises thématiques qui apparentent cet enregistrement à un album, quasi-conceptuel, à la manière des grands albums, parfois « classico-pop », des années 70.


Groupe OFFSHORE : Sylvain BAROU, Karim ZIAD, Jacques PELLEN, Etienne CALLAC - © Photo Clara-ABI-NADER

Pendant plus de 47 minutes, pour votre plus grand plaisir auditif et sensoriel, vont s'entrelacer, avec fluidité, tempo souvent soutenu, parfait équilibre et harmonie, des sonorités celtiques, du jazz, qu’il soit « free » ou « rock », quelques volutes maghrébines, des rythmiques africaines, des effluves electro-ambient, voire psychédéliques.
Excellemment enregistré au studio finistérien, « Sreat ar Skol studio » (Voir), sis à Sizun - Saint Cadou, petite localité rurale des Monts d'Arrée, par Patrick PERON, brillamment mastérisé par Bruno GRUEL d’Elektra Mastering (Voir), entre jazz et traditionnel, nous sommes en présence d’un album puissant, mais subtil, rythmique mais mélodieux. Un fort bel échange artistique prenant source dans les expériences respectives de fusion avec d’autres musiques, une ouverture qui unit, indiscutablement les quatre musiciens.


Dès le premier titre de l’opus, le plus temporellement étendu, « Soul Man », le ton de l’album est donné.
La tradition bretonne est revisitée, notamment par le persistant bansuri, flûte traversière indienne, de Sylvain BAROU porté par la puissante et omniprésente batterie de Karim ZIAD, quasi-duo, au milieu duquel filtre, presque timidement, la subtile guitare de Jacques PELLEN.
La basse d’Etienne CALLAC, souligne avec un « moelleux velouté », ce premier exposé emprunt de jazz contemporain, acidulé de couleurs orientales, avec, comme un fil rouge, un thème récurrent.

Dans cet article, nous ne procéderons pas à un inventaire systématique et détaillé de tous les morceaux, bien qu’ils soient, tous passionnants, mais nous soulignerons, dans « Straws », la fusion fort réussie des mesures négro-maghrébines, ponctuées du tintement feutré des crotales, castagnettes métalliques, qui, rejointes par la flûte de Sylvain font évoluer le morceau vers un quasi « Kan ha diskan ». Jacques PELLEN vient glisser ses arpèges de guitare avec un doigté jazzy, presque manouche.
Le thème central passe de la flûte à la guitare, comme pour donner à ce triptyque d’ambiances, de genres, sa parfaite unité.

Nous avons beaucoup apprécié, en plage 3, « Diaes an Hañv » avec ses effets électroniques, ses riffs échevelés de guitare électrique, sa batterie obsédante, qui en font, finalement, un solide rock.
Une note sur la jaquette intérieure nous apprend que ce titre, signé Jacques PELLEN est inspiré par un traditionnel vannetais « Son an Hañv » (Le chant de l’été) que nous connaissions par la voix d’Andrée LE GOUIL soulignée de la harpe d’Alan COCHEVELOU, pas encore STIVELL - 45 tours Mouez Breiz 4580 - fin 1959 (Voir).

Suit, « Fisel », une gavotte endiablée par l’habile jeu de flûte de BAROU qui enlace la guitare de Jacques avec un petit côté « Héritage des Celtes », fresque musicale de Dan Ar BRAZ, puis, en total contraste, « Taïs », avec un premier exposé « ambient », presque « Floydien » qui évolue en transe nord-africaine se métamorphosant, peu à peu, en free jazz.
Cette ambiance sera prolongée par la plage 6, avec le très rythmique « A neuf », composition de Karim ZIAD, où la flûte « lutte » avec les percussions.

La reproduction d’un texte écrit sur papier d’écolier, puis une autre mention, à l’intérieur de la jaquette, ont attiré, également, notre attention.
Il est précisé que, dans les deux derniers titres de l’album, « Pajenn Wenn » (Page blanche) et « Ludu er mor » (Cendres dans la mer), apparaissent la voix et le piano de la défunte (2007) harpiste Kristen NOGUES (Logodennig).

« Pajenn Wenn »… Sur un flux et reflux armoricain, une voix s’élève comme une brume marine et susurre presque, par un gracieux chantonnement, un texte en breton, peu à peu relayé par une belle ligne de guitare de Jacques PELLEN et la batterie de Karim ZIAD. Superbe titre à l’amplitude progressive qui apparaît comme un bouquet final, presque en générique de fin à ce très beau film musical auquel vous venez d’assister… Quelques vagues vous raccompagneront, avant d’enchaîner, en « coda », le très court, poignant, spectral et ultime « Ludu er Mor ».

A écouter à volume soutenu pour en saisir tous les plans et les ampleurs, ce brillant disque d’OFFSHORE Quartet enrichira, stricto-sensu, votre discothèque en y accueillant un mélange bien maîtrisé entre improvisations et rigueurs traditionnelles, influences, autant bretonnes et celtiques que maghrébines qui flirtent largement avec un jazz ou un rock de textures différentes tout en faisant la part belle aux mélodies et à la danse bretonne, mais dans une volonté de recherche de nouvelles couleurs qui diffèrent, encore, d’expériences similaires. Une originale musique transversale, une inspiration qui vient de l’horizon pour nous rejoindre…
« OFFSHORE », comme au large… mais « Shorewards », sur le rivage, à terre !

Gérard SIMON.


______________________________________________________________________________________________________
Nous vous proposons d'écouter un medley de trois titres extraits de l'album :"Shorewards" : "Straws", "Taïs" et "Pajenn wenn"
(MONTAGE de 07:41).
_______________________________________________________________________________________________________

Les titres du CD "Shorewards"

01 - Soul man (Jacques PELLEN / Sylvain BAROU / Traditionnel) – 07:44
02 - Straws – (Erick MARCHAND / Jacques PELLEN) - 06:39
03 - Diaes an Hañv (Jacques PELLEN / Traditionnel) – 05:43
04 - Fisel – (Erick MARCHAND / Jacques PELLEN / Traditionnel) - 04:43
05 - Taïs – (Etienne CALLAC) - 05:46
06 - A neuf – (Karim ZIAD) - 04:02
07 - Name : Guinéa – (Sylvain BAROU / Jacques PELLEN / Traditionnel) - 05:00
08 - Pajenn Wenn – (Kristen NOGUES / Jacques PELLEN / Sylvain BAROU) - 05:47
09 - Ludu er Mor – (Sylvain BAROU / Traditionnel) - 01:53


CD "Shorewards"
Parution : 17 avril 2017 - Réf : 4016151
Edité chez PAKER Prod - www.pakerprod.bzh
Distribué par Coop Breizh - www.coop-breizh.fr

© Culture et Celtie

Illustration sonore de la page : OFFSHORE - Album : "Shorewards" - Extrait de "Fisel" (01:07).
Page Facebook du groupe

<< Les C.D.