-->

Sur ces pages nous ne sacralisons aucune star ! Nous évoquons avec la même conviction les talents confirmés, comme ceux de l'ombre, traditionnels ou progressistes, tous les artistes qui portent haut la Bretagne et la Celtie d'aujourd'hui.



Page sonorisée


Eliz iza et ses versions...

Pour ceux dont le son est activé, en ouverture de cette page, c'est Alan STIVELL qui interprète Eliz Iza dans une version scénique chantée extraite du CD "Parcours", paru en coffret CD/DVD, en 2004 (Voir nos 8 pages).

Eliz Iza…
« Folklore, arrangement Alan STIVELL.
Arrangement moderne d’une chanson folklorique des montagnes bretonnes.
En hommage aux sœurs GOADEC, mes chanteuses préférées
».
C’est la note que le légendaire celtic harper hero breton mentionnait au verso de la, non moins, légendaire pochette de son 3ème album vinyle, « Renaissance de la harpe celtique », paru en 1971.

Ce deuxième opus instrumental, salué à travers le monde, rappelons-le, reçoit, en France, le prix de l'académie Charles-Cros et est nommé, le 28 février 1984, aux États-Unis, aux 26èmes Grammy Awards dans la catégorie « Best Ethnic or Traditional Folk Recording ».
En plage 4 de la face 1 de ce disque de harpe le plus vendu dans le monde, figure une inoubliable interprétation instrumentale et chorale, harpe en figure de proue, de cette traditionnelle et historique complainte bretonne, Eliz Iza… qui deviendra, ainsi, par le rayonnement planétaire de cet opus, le titre traditionnel breton le plus connu de la planète !

Eliz Iza ou E ti Eliz Iza - Dans la maison d'Eliz Iza, est une gwerz ou chanson traditionnelle, au thème breton très ancien qui, sous-jacent des mots précédents d’Alan, figurait, déjà, au répertoire des sœurs GOADEC.
En 1973, accompagnée à la harpe par Alan STIVELL, l’interprétation de Ti Eliz Iza, sous la dénomination Elysa, au Festival de Kertalg par ce légendaire trio de chanteuses bretonnes et costarmoricaines, originaires de Treffrin, Maryvonne, Eugénie et Anastasie, illustre, en fait, cette passation intergénérationnelle, ainsi, à l’époque du revival, initiée.

Et Dieu sait si cette magnifique mélodie, sous les noms de Eliz Iza, Ti Eliz Iza, Ti Eliz Eliza, Elysa, Eliziza, Enez Eusa, Plach’ig Eusa, Plah Ennézen Eusa, Korantenig (Corentine), va se transmettre, au fil du temps, de musiciens en chanteurs, d’artistes en groupes et se pérenniser, sous des formes traditionnelles, novatrices, voire prospectives, transitant du chant a capella aux rythmiques universelles d’un pionnier de la percussion en Bretagne, en passant par le Hard Rock le plus échevelé, d’un guitariste « hyper électrisé ».

Il faut bien admettre qu’en 1971, la version fondatrice de STIVELL, laissait, déjà, entrevoir les perspectives de développements musicaux, particulièrement, créatifs, puisque, outre la harpe celtique aux arpèges limpides, la Telenn Gantañ, créée par son père, Jord COCHEVELOU, Alan y faisait intervenir un chœur de femmes et d’hommes, un ensemble de cordes, des bombardes, ainsi que, pour la toute première fois, un groupe rock.

De son côté, en collectant les paroles de chants traditionnels, Denez PRIGENT, auprès d’auprès d’Eugénie EBREL, l'une des trois sœurs GOADEC, reçoit la transmission de la chanson.
Par la suite, sur scène, il la chantera, avec la fille d'Eugénie… Louise EBREL.
Lui-même interprétera sa version, a cappella, sur son premier album « Ar gouri ».

Comme on peut l’envisager, il y aura, par la suite, sur ces fondements artistiques, toute une palette d’interprétations de la gwerz Eliz Iza qui relate, complainte oblige, des instants dramatiques.

Dans la maison d'Eliz-Iza, il y a une jolie petite fille, nommée Korantenig.
En allant en Egypte, son père est noyé, par les Anglais, dans la mer profonde et le cœur de sa mère s'est brisé à l'annonce de cette nouvelle. Sur un rocher au bord de la mer, elle pleure la mort de ses parents et se sent seule : aux cieux il y a un bon père, à Rumengol, commune finistérienne située, non loin de Le Faou, il y a une bonne mère. Priant la Vierge Marie, mais n'ayant rien que ses cheveux blonds, elle lui donne comme couronne une natte de ses cheveux blonds.
Vous trouverez, ci-dessous, la traduction du texte réalisée par l’un des fervents et majeurs colporteurs de la culture et langue bretonne, Denez PRIGENT.

Parcourant notre discothèque, nous vous proposons, sur cette page, d’écouter une sélection, non exhaustive, de quelques mesures de cette emblématique gwerz bretonne.

Voici, sans forcément passer par l’introduction ou la fin du titre, 13 extraits (*) que nous abordons en séquences que nous souhaitons les plus représentatives de chaque expression artistique.
Nous pensions qu’il était intéressant, non pas, d’opposer ces versions, mais de les agréger, comme une large fresque musicale qui dépeindrait, au travers des années, le magique parcours musical de cette pièce d’anthologie.

Gérard SIMON

(*) Comme nous le précisons sur notre page MENTIONS LEGALES : Seuls, de courts EXTRAITS musicaux accompagnent la lecture des pages.
Aucun titre n'est diffusé en entier, évitant, ainsi, tout téléchargement illégal.


Traduction de Ti Eliz Eliza par Denez PRIGENT (Sourece www.paroles-musique.com )

Ti Eliz Iza

Ti Eliz Iza 'zo ur plac'hig,
Eürus, dous, koant 'vel un aelig,
Eürus, dous, koant 'vel un aelig.

War vord ar mor, war ur garreg,
Korantenig 'ouele dourek,
Korantenig 'ouele dourek.

Alas, alas piv ez on me ?
Me n'am eus den war ar bed-mañ,
Me n'am eus den war ar bed-mañ.

'Barzh an neñvoù zo un tad mat e Rumengol,
N'eus ur vamm vat e Rumengol,
N'eus ur vamm vat.

Gwerc'hez Vari, me a zo paour,
N'am eus mann 'bet, blev melen aour
N'am eus mann blev, blev melen aour.

Me a rei deoc'h 'vit kurunenn,
Ur gudenn deus ma blev melen,
Ur gudenn deus ma blev melen.

Dans la maison d'Eliz Iza

Dans la maison d'Eliz Iza il y a une petite fille,
Heureuse, douce, belle comme un petit ange,
Heureuse, douce, belle comme un petit ange.

Au bord de la mer, sur un rocher,
Korantenig pleurait amèrement,
Korantenig pleurait amèrement.

Hélas, hélas, qui suis-je ?
Je n'ai personne sur cette terre,
Je n'ai personne sur cette terre.

Aux cieux, il y a un bon père, à Rumengol,
à Rumengol, il y a une bonne mère,
Il y a une bonne mère.

"Vierge Marie, je suis pauvre
Je n'ai rien, que mes cheveux blonds
Je n'ai rien, que mes cheveux blonds

Je vous donne comme couronne,
Une natte de mes cheveux blonds,
Une natte de mes cheveux blonds.


13 extraits, 13 interprétations, 13 arrangements vocaux, instrumentaux...


Un clic sur le visuel = L'écoute d'un extrait d'une version du titre Eliz Eliza
L'arrêt ou la pause de la lecture est possible en actionnant le lecteur situé sous cette présentation des pochettes et jaquettes.



Les différentes versions d'Eliz Iza, par ordre chronologique de parution :

N°1 - Alan STIVELL - Eliz Iza - (Fontana - 1971).
Extrait de l'album "Renaissance de la harpe celtique".

N°2 - Les Sœurs GOADEC - Elysa - (Le Chant du monde - 1973).
Accompagnées, à la harpe, par Alan STIVELL
Extrait de l'album "en public enregistré à Bobino et au festival de Kertalg".

N° 3 - Denez PRIGENT - Ti Eliz Iza - (Barclay - 1993).
Extrait de l’album "Ar gouriz koar".

N°4 - Dan AR BRAZ - Eliziza - (Columbia - Sony Music - 1994).
Extrait de l'album "L'Héritage des Celtes".

N°5 - Dan AR BRAZ et L'HERITAGE DES CELTES - Enez Eusa - (Columbia Sony Music - 1995).
Extrait de l'album "Dan Ar Braz et les 50 Musiciens de L'Héritage des Celtes, en Concert"
Yann Fañch KEMENER et Didier SQUIBAN.

N°6 - Didier SQUIBAN et Yann Fañch KEMENER - Plach’ig Eusa - (L’OZ Production - 1996).
Extrait de l'album "le-Exil".

N°7 - Bagad KEMPER - Eliz Iza - (Keltia Musique - 1999).
Extrait du CD "Hep Diskrog".

N° 8 - Jacques PELLEN - Eliza - (Naïve Records - 1999).
Extrait de l’album "Les Tombées de la nuit - A Celtic Procession Live".

N°9 - TRI YANN - Korantenig - (Marzelle - 2001).
Extrait du CD "Le Pélégrin".

N° 10 - André LE MEUT et Philippe BATAILLE - Plah Ennézen Eusa - (LABEL productions - Coop Breizh - 2006).
Extrait de l’album "Bombarde et Orgue - Sonamb Ihuèl".

N°11 - GWENNYN - E Ti Eliz Eliza - (Coop Breizh - 2016).
Extrait de l'album "Avalon".

N°12 - Dominique MOLARD - Eliz Iza - (Coop Breizh - 2017).
Extrait de l'album "B.R.O. Breizh Rythmik Orchestrad".

N°13 - Pat O'MAY band and friends - Eliz Iza - (Coop Breizh - 2018).
Extrait de l'album "One night in Breizh land".


______________________________

© Culture et Celtie

Illustration sonore de la page :
Alan STIVELL - Eliz iza (Version scénique chantée) extraite du CD "Parcours" - 2004 - (01:13).
Site Internet d'Alan STIVELL : www.alanstivell.bzh


<< Articles
Articles >>